#473 • Game of Thrones House Greyjoy Talisker Select Reserve

45.8% alc./vol.
Distillerie Talisker, Carbost, Île de Skye, Écosse

On n’a pas fini avec la série des single malts de la série Game of Thrones, dans laquelle on allie chaque noble maison de Westeros avec une distillerie de Diageo.

Encore merci à Québec Whisky et La Centrale Scotch Whisky pour avoir accumulé les embouteillages pour cette dégustation avant même sa sortie en SAQ!!!

On arrive sur les Îles de Fer, demeure de la maison Greyjoy, et on fait un parallèle avec l’île de Skye en mettant leur emblème de Kraken sur une bouteille de Talisker Select Reserve, un NAS heureusement embouteillé au taux habituel de la distillerie, 45.8%.

J’aurais bien aimé proférer ici un proverbe de saucisse, mais gardons la ligne directrice et allons-y non pas avec les mots officiels de la famille Greyjoy (We do not sow), mais plutôt avec leur autre mantra:

What is Dead may Never Die.

Nez:
Tourbe salée et maritime à fond. Puissance des vagues qui s’écrasent sur les rochers. Poivre noir et cendre de plage. Orange et chocolat, le tout bardé d’une grosse ceinture de vieux cuir.

Bouche:
Caramel salé sur fumée de tourbe. Eau de mer, épices déjantées, chêne détrempé. Puissance avec laquelle il est difficile de rivaliser.

Finale:
Longue, chaude, salée, fumée et affirmée. Sel marin, tourbe maritime, algue, sherry, bois. Poivre, caramel et fruits rouges presque trop mûrs.

Équilibre:
Un autre grand whisky des îles. De l’embouteiller au degré usuel de la distillerie était je crois la meilleure décision de l’année. Tout simplement spectaculaire. Theon Greyjoy en oublierait le fait qu’il n’a plus de pénis.

Note: ★★★★

#472 • Game of Thrones The Night’s Watch Oban Bay Reserve

40% alc./vol.
Distillerie Oban, Oban, Argyll and Bute, Highlands, Écosse.

On entame la seconde moitié de la gamme des single malts de la série Game of Thrones, dans laquelle chaque grande maison ou faction de la série est agencée à une distillerie du géant de la boisson Diageo.

Je tiens à remercier à chaque fois Québec Whisky et La Centrale Scotch Whisky pour avoir réussi à mettre le grappin sur ces embouteillages avant leur sortie en SAQ!

La plus sombre des bouteilles, à l’image de la faction qu’elle représente, la Night’s Watch, est un NAS qui provient de la distillerie Oban.

Cette dernière a été fondée en 1794 dans la ville du même nom. C’est une des plus petites distilleries d’Écosse, et elle produit des malts d’une saveur décrite comme provenant des « Highlands de l’ouest », à mi-chemin entre le côté sec et fumé des îles et le côté doux et léger des Highlands.

La production de ses deux alambics est intégralement commercialisée en single malt.

Comme le mentionne si bien le voeu de la Night’s Watch:

Night gathers, and now my watch begins. It shall not end until my death. I shall take no wife, hold no lands, father no children. I shall wear no crowns and win no glory. I shall live and die at my post. I am the sword in the darkness. I am the watcher on the walls. I am the shield that guards the realms of men. I pledge my life and honor to the Night’s Watch, for this night and all the nights to come.

Nez:
Poivre et chêne, cerise et caramel. Un peu de fumée, un peu de malt grillé. Raisins avec quelques notes vineuses de xérès.

Bouche:
Orange, raisins et dattes. Classiques notes de fût de xérès. Bois sec, belles céréales mielleuses et épices bien dosées. Tout à fait délicieux.

Finale:
Bien campée, la finale nous laisse doucement sur des notes de bois sec, de cerise noire et de vanille épicée, sans se laisser déplacer.

Équilibre:
Un amalgame de belles saveurs franches typiques à Oban, avec une puissance et une intransigeance qui représente bien Le Mur…

Note: ★★★★★