#498 • SMWS 3.270 Bowmore 18 ans

55.8% alc./vol.
Distillerie Bowmore,

« Surf ‘n’ turf in a camel’s saddlebag »

Un superbe Bowmore de 18 ans, distillé le 25 septembre 1997 depuis des ex-fûts de xérès pour un magot final de 594 bouteilles, merci SMWS

Si vous ne connaissez pas la SMWS vous pouvez continuer à lire. Si vous préférez passer directement à l’évaluation de cet embouteillage, vous pouvez sauter les deux prochains paragraphes encore une fois sans problème.

La Scotch Malt Whisky Society, ou SMWS, est le plus grand club de whisky au monde, avec plus de 26 000 membres répartis dans 16 pays. Avec leurs racines au Royaume-Uni, ils sont tellement étendus qu’ils peuvent se permettre d’acheter des fûts de whisky et de les embouteiller afin de les vendre exclusivement à leurs membres.

Toujours des single casks, embouteillés cask strength, sans aucune mention de la distillerie, leurs expressions sont toujours très prisées et encensées. Bien que le pourcentage d’alcool et l’âge du whisky soient indiqués sur la mystérieuse bouteille, aucune mention de la distillerie d’origine ne s’y retrouve. Le seul indice de son origine est sous la forme d’un cryptique code impossible à déchiffrer à mois d’avoir accès à la légende appropriée.

Comme le disait si bien le général allemand Gustav Adolf Joachim Rüdiger Graf von der Goltz (1865-1946):

Celui qui doit être pendu à Pâques trouve le carême bien court.

Nez:
Légère tourbe, caramel grillé, sel marin, orge sucrée. Côtes levées BBQ et sherry poussiéreux. Vapeurs sèches et camphrées.

Bouche:
Caramel, tabac à pipe, xérès astringent, tourbe et pastilles pour la gorge. Cuir et fumée.

Finale:
Chaude et longue sur des notes de cuir, de bois et de fumée.

Équilibre:
Un grand, grand, grand peated sherry cask.

Note: ★★★★

#492 • Bruichladdich Octomore 5 ans Edition 07.3 Islay Barley

63% alc./vol.
Distillerie Bruichladdich, Bruichladdich, Islay, Écosse

On fesse dans le dash aujourd’hui avec encore une des tours sombres de Bruichladdich, un Octomore bien sûr!

Tourbe à 169ppm, l’Octomore 7.3 a été distillé en 2010 et vieilli dans des anciens fûts de bourbon et dans des fûts ayant contenu du Ribera del Duero, un vin espagnol. Y’a pas plus Islay que ça!

Comme le disait si bien le proverbe afghan suivant:

Le nuage est sombre mais ce qui en tombe est de l’eau pure.

Nez:
Étonnant. Tourbe particulièrement fruitée. Agrumes, dont pamplemousse, miel, rosée du matin, pommes, feuilles vertes.

Bouche:
Texture mielleuse, notes tourbées bien sûr, mais extrêmement fruitées et florales aussi.

Finale:
Longue et chaleureuse, portant bien des notes de butterscotch, de vanille et de cacao sur une trame de fond de céréales, de tourbe et de melon au miel.

Équilibre:
Incroyable. Complexe, bien structuré. Modéré dans son approche, mais pas dans sa personnalité.

Note: ★★★★