#546 • Glenfiddich 125th Anniversary Edition

43% alc./vol.
Distillerie Glenfiddich, Dufftown, Speyside, Écosse

Un autre Glenfiddich spécial que j’ai eu l’occasion de déguster il y a quelque temps grâce à Québec Whisky, le Glenfiddich 125th Anniversary Edition.

Glenfiddich a mis en marché cette expression toute spéciale en 2012 pour souligner leurs 125 ans de production de whisky. Une belle combinaison de malts tourbés et non-tourbés vieillis dans un amalgame de fûts de bourbon et de xérès, la proportion tirant plus vers ces derniers. Un bel emballage pour un beau dram festif.

Comme le disait si bien l’ingénieur allemand Hellmuth Walter (1900-1980):

Même les plus cons ont leur jour de gloire : leur anniversaire.

Ambre bien riche et alléchant.

Nez:
Une superbement subtile fumée sous-jacente enrobe chaleureusement des notes de fruits, de miel, d’orange et de poivre.

Bouche:
Vanille, pommes et cacao. Petits fruits secs, chêne et retour de la vanille. le tout enveloppé d’une chaude tourbe étrangère.

Finale:
Longue et subtile. S’étire sur des pointes de poivre, de fruits et de chêne. De nouveau, on est ensorcelés par cette tourbe diffuse et réfractaire.

Équilibre:
C’est plus que rafraîchissant de voir Glenfiddich sortir de sa zone de confort et jouer si magistralement avec cette tourbe allochtone.

Note: ★★★★

#543 • Glenfiddich 19 ans Age of Discovery Red Wine Cask Finish

40% alc./vol.
Distillerie Glenfiddich, Dufftown, Speyside, Écosse

Vu qu’un Glenfiddich n’attend pas l’autre, je vais continuer ici avec une expression dans la même veine que la dernière, le Glenfiddich 19 ans Age of Discovery Red Wine Cask Finish.

Faisant partie de la série « Age of Discovery », une exclusivité du marché hors-taxes, ce single malt de 19 ans d’âge a été affiné, comme son nom l’indique, en fûts de vin rouge. Pas n’importe lequel, du vin rouge sud-américain. Pourquoi? Pour commémorer le voyage du HMS Beagle, qui s’est rendu en 1831 justement en Amérique du Sud, avec nul autre que Charles Darwin à son bord, afin de recueillir des fossiles qui serviront à supporter la théorie de l’évolution.

Comme le disait si bien justement le naturaliste et paléontologue anglais Charles Darwin (1809-1882):

Quelle bonne chose ce serait si les scientifiques mouraient à 60 ans, car passé cet âge, leur opposition à toute théorie nouvelle est certaine.

Toujours l’ambre classique du Speyside, cette fois avec une légère teinte rougeâtre.

Nez:
Orge, chêne, petits fruits et vin rouge. Touche de fruits tropicaux. Plutôt joyeux je dirais.

Bouche:
Raisins, vanille et petits gâteaux au beurre. Un robuste chêne supporte le tout, trempé dans le miel. Vineux.

Finale:
Chaleureuse, longue, épicée, sèche et chocolatée. Un dram de bord de foyer.

Équilibre:
Bien mieux que les autres offres de la série « Age of Discovery ». Une brillante réussite dans la catégorie « Finition en fûts de vin (fortifiés ou pas) ».

Note: ★★★★