#437 • Benromach 10 ans

43% alc./vol.
Distillerie Benromach, Forres, Speyside, Écosse

On se tape aujourd’hui la nouvelle expression-phare de la distillerie de Gordon & MacPhail, le Benromach 10 ans.

Pour ses neuf premières années de maturation, ce malt a été contenu à raison de quatre parts sur cinq dans des fûts de bourbon pour une part de fûts de xérès. Pour une année supplémentaire, car il fallait bien arriver à dix, la totalité de l’assemblage a été vieilli en futailles de sherry.

Aux World Whisky Awards 2014, ce Benromach 10 ans a remporté l’or dans la catégorie « Meilleur Speyside Single Malt – 12 Ans et Moins ».

Comme le disait si bien la duchesse Suzanne de Bourbon, aussi comtesse de la Marche (1491-1521):

Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n’en est pas plus grand pour cela.

Or pur qui se prélasse au soleil.

Nez:
Malt grillé, miel, tourbe et sherry nous offrent un ballet des plus enivrants. Caramel légèrement salé, orge et pêches. Une cuillère de Nutella marbré et un brin de phénol affirmé referment le cercle.

Bouche:
Miel et raisins secs frais. Vanille, orge et sel. Fraises, framboises et crème fraîche. Dattes juteuses et oranges. Un discret nuage tourbe et de chocolat enveloppe le tout.

Finale:
Chaude et épicée, marquée par le bois et le xérès, la vanille et la fumée. Perdure un bon bout de temps. Cacao.

Équilibre:
Un excellent dram. Un bon choix pour l’armoire à scotch. On reste en terrain connu, mais ça reste fort bien exécuté.

Note: ★★★★★

#235 • Benromach Organic

43% alc./vol.
Distillerie Benromach, Forres, Speyside, Écosse

Encore une expression qui était offerte au Whiskies of the World Expo de San Jose, d’une des seules distilleries écossaises outre Bruichladdich, Springbank et Loch Lomond à produire du whisky biologique, acclamé dans l’ouvrage d’Ian Buxton 101 Whiskies to try Before you Die, voici le Benromach Organic.

Cette expression appartenant à Gordon & MacPhail peut pourtant se prévaloir d’être la seule dont la totalité du processus de fabrication, de la récolte à l’embouteillage, se fasse selon les normes biologiques les plus strictes.

On ne nous montre que ce côté écologique, et c’est bien joli tout ça, mais je ne peux m’empêcher faire une réflexion comme quoi à quoi bon se la péter en buvant du whisky dit écolo alors que des forets entières continuent à être abattues pour faire les tonneaux… De la bonne conscience en bouteille, quoi.

Comme le dit si bien ce proverbe Bene Gesserit :

Chaque route que l’on suit exactement jusqu’au bout ne conduit exactement à rien. Escaladez la montagne pour voir si c’est bien une montagne. Quand vous serez au sommet de la montagne, vous ne pourrez plus voir la montagne.

Teinte dorée plus que pâle, comme un soufflé au citron..

Nez:
Doux bonbon au caramel. Le plus léger des pneus chauffés. Un beau malt vanillé tente une percée sans toutefois y parvenir exhaustivement.

Bouche:
Beau sucre d’orge, caramel brûlé, cassonade, planche de chêne, vanille frugale et fumée délicate.

Finale:
Gracile fumée de caoutchouc, rien de trop impétueux. Un fond de bois sucré reste en bouche.

Équilibre:
Un malt plutôt assuré, une bonne préparation pour les expressions plus tourbées de la distillerie. Je croyais peut-être que ce whisky allait apaiser ma conscience, mais malheureusement je ne me sens pas plus grano en buvant du scotch bio.

Note: ★★★★★