#512 • Balblair 18 ans

46% alc./vol.
Distillerie Balblair, Edderton, Highlands, Écosse

Le dernier et non le moindre, pour la soirée Balblair de Québec Whisky, qui s’est toute déroulée dans le confort et la sécurité des foyers des membres du club. À partir de son foyer elle aussi, l’ambassadrice américaine de la distillerie, Steph Ridgway, en a assuré la présentation.

On termine en force avec le plus péteux des whiskys de leur « Core Range », le Balblair 18 ans. Comme tous les Balblair, on commence le vieillissement dans des fûts de chêne américain ex-bourbon. Celui-ci continuera dans des fûts de chêne espagnol de premier remplissage, comme son petit frère de 15 ans. La question qui tue: Ça vaut-tu 200$ en SAQ?

Comme le disait si bien le musicien de black métal norvégien Øystein Aarseth (1968-1993):

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

Nez:
Poires mijotées, caramel salé, vanille et bois brûlé. Chocolat et vanille à la fois. Réglisse, cannelle et raisins secs. Solide.

Bouche:
Pêches et miel, vanille, crème, chêne et caramel salé. Les fûts se marient superbement bien avec l’âge. Raisins et oranges.

Finale:
Longueur agréable, chaleur intéressante. Raisins secs, miel et caramel. Vanille et chêne. Une vague de fruits rouges arrive vers la fin.

Équilibre:
Équilibre: On a fini par se rendre là. Le malt de base de Balblair en est un de qualité. Quand on se donne la peine de le vieillir convenablement on a droit à de vraiment bons whiskys. À quand les Single Casks !?

Note: ★★★★