Des Glencairn chez Zellers

Glencairn Zellers

Pas encore assez remis de la grippe pour une dégustation qui se peut, mais watch out la belle trouvaille…

Qui aurait pu se douter qu’on pouvait trouver des verres GLENCAIRN chez ZELLERS ?

Étant donné que Zellers ferme ses portes à la grandeur de la chaîne dû à son acquisition par le géant américain Target, tout l’inventaire est en liquidation. C’est le festival de la classe…

Donc un rabais très intéressant se rajoutait déjà là “où le prix le plus bas fait loi”. Sans aucun scrupule je me suis vu dans l’obligation de vider la tablette de Place Fleur-de-Lys…

(edit) – Dépêchez-vous, je ne savais pas que la succursale des Galeries de la Capitale était encore ouverte…

(edit) – Oubliez-ça, c’est fermé, on a juste à attendre pour voir si Target vont en garder…

#005 • Mackmyra Den Första Utgåvan (1st Edition)

Mackmyra 1st Edition

46.1% alc./vol.
Distillerie Mackmyra, Mackmyra, Gästrikland, Suède

(Edit) Le Mackmyra 1ère édition est le troisième whisky auquel nous avons goûté à la soirée spéciale Mackmyra du Club de Scotch Whisky de Québec le 9 mai 2013. Cette critique date de quelques mois auparavant, d’une bouteille de ma réserve personnelle. Je réutilise donc sans gêne cet article en lieu de mon troisième verre de cette dégustation. Comme dirait le Cardinal Léger derrière ses lunettes de soleil « Top Gun »:

Deal with it!

Fondée en 1999, Mackmyra est la plus vieille des distilleries suédoises, et la seule avec des embouteillages sur le marché. Le Mackmyra 1st Edition est l’une des deux expressions les plus répandues.

N’ayant plus rien d’autre à dire sur les suédois, au lieu de tenter une joke plate sur IKEA, passons à la dégustation…

Nez:
Salade de fruits avec un peu de vanille dans son sirop. Au deuxième nez, la vanille prend le dessus, accompagné d’un bon coup d’alcool curieusement pas désagréable. Une touche florale à la fin. Très plaisant.

Bouche:
Encore sucré et vanillé. On peut y goûter ensuite le fût de chêne et les épices. Ça pète en bouche, les petits fruits sucrés, les baies schtroumpfantes. Menoum!

Finale:
Tout ce qui se passe avant s’étire joyeusement ici. Ça pourrait durer encore un peu plus, mais bon… On a juste à en prendre un autre verre.

Équilibre:
Si on se sent la dent sucrée, c’est un whisky excessivement dangereux. Si vous prenez un verre et qu’on vous annonce une excellente nouvelle (du calibre “tu vas être papa”), c’est garanti que la bouteille y passe.

Note: