#069 • Mackmyra Single Cask Reserve Sample Elegant Swedish Oak

Mackmyra Reserve

52.4% alc./vol.
Distillerie Mackmyra, Mackmyra, Gästrikland, Suède

La dernière expression présentée par Angela D’Orazio à la soirée Mackmyra du 9 mai au Club de Scotch Whisky de Québec a failli rester entre les mains des douaniers canadiens. Mais grâce à une prompte résolution du malentendu, nous avons clos la soirée avec un Mackmyra Single Cask Reserve Sample Elegant Swedish Oak.

Single cask, donc d’un seul fût, reserve sample, donc échantillon de la réserve. Ça vous donne un peu un idée de la râreté du truc. Sans oublier son mûrissement dans des barriques de chêne suédois. Je me demande si ceux qui les assemblent ont besoin du feuillet d’instructions.

Comme le disait autrefois le regretté compositeur anglais Gustav Holst:

On a beau le saisir par les yeux, un texte reste lettre morte si on ne l’entend pas…

Cette bouteille provient d’une réserve spéciale mûrie dans la mine suédoise de Bodås, plus particulièrement du tonneau #31739, et arbore une robe d’un mordoré profond.

Nez:
Caramel, fruits confits, vanille, boisé, un peu d’épices fumées.

Bouche:
Caramel salé, cannelle, lavande. On goûte à fond la force du Cask Strength.

Finale:
Déscend avec chaleur et douceur. Dure longtemps. Soupçon de colle de derrière de timbre postal qui rappelle l’interminable finale du Balcones Brimstone.

Équilibre:
Rare et exquis. Dommage. Fort à parier que je n’en reboirai jamais…

Note:

#068 • Mackmyra Special #07 Framtidstro

Mackmyra 07

45.8% alc./vol.
Distillerie Mackmyra, Mackmyra, Gästrikland, Suède

Cinquième et avant-dernier whisky de Mackmyra pour la dégustation thématique du 9 mai au Club de Scotch Whisky de Québec. Angela et Jonathan nous présentent le Mackmyra Special #07 Framtidstro. Framtidstro en suédois ça se traduit par « espoir ». Espoir comme dans « Oh bon yenne, il est disponible en SAQ, j’espère qu’il en reste une bouteille! »

Une belle particularité de cette expression, elle a été affinée dans des queues de cloudberries, en français mûre polaire, plaquebière ou bien margot. Les avides téléspectateurs de l’épicerie à Radio-Canada la connaîtront peut-être mieux sous le nom de chicoutai.

Préparez-vous maintenant à vivre un moment historique. Une authentique vraie de vraie citation, pas de bullshit. Plusieurs d’entre vous se souviendront du film The Shawshank Redemption, dans lequel Frank Darabont a écrit, et merci de lire les paroles suivantes avec la voix de Morgan Freeman:

L’espoir c’est dangereux. L’espoir peut rendre un homme fou.

Belle couleur jaune paille foncé. J’ai soif.

Nez:
Citron, fruits des champs et gomme de sapin. Léger avec un fond d’herbe, de vanille et de noisettes.

Bouche:
Fruits et épices dominés par la signature de poire Mackmyra. Excellent.

Finale:
Épicée, longue et joyeuse. Organique, le genre de finale qui nous rend heureux du fait d’être plus homme que machine.

Équilibre:
Framtidstro, espoir comme dans « j’espère que la bouteille n’est pas vide ». Rafraîchissant à l’extrême. Ça doit bien passer avec des pétoncles.

Note:

#067 • Mackmyra Special #04 Double Dip Bourbon

Mackmyra 04

53% alc./vol.
Distillerie Mackmyra, Mackmyra, Gästrikland, Suède

La quatrième expression présentée par Angela D’Orazio et Jonathan Luks de Mackmyra au Club de Scotch Whisky de Québec le 9 mai dernier, rien de moins que le Mackmyra Special #04 Double Dip Bourbon.

Quatrième whisky de la série commémorative des Special, le Double Dip Bourbon tire son surnom de deux sources. La première concerne son vieillissement, entamé en ex-barriques de bourbon de taille régulière, suivi d’un affinage toujours en ex-fûts de bourbon, mais cette fois-ci de plus petite taille et faits à la main. La seconde source est un scène du légendaire sitcom américain Seinfeld, dont voici justement l’extrait en question trouvé sur Ton Tube.

À l’oeil, je le trouve extrêmement pâle, je pourrais même le qualifier du Cullen des whiskys suédois, mais ce serait trop compromettant et de mauvais goût.

Aujourd’hui marque le décès en 1701 du capitaine William Kidd, pirate écossais notoire. En pareilles circonstances il aurait dit:

Le mal, c’est quelque chose de toujours possible… Et le bien, c’est quelque chose d’éternellement difficile.

Nez:
D’une légèreté exacerbée. Gros chêne à peine sucré. Image de pommes vertes et de vanille. Touche de vernis à ongles.

Bouche:
La vanilline des fûts de bourbon prend toute la place à l’aube pour être sommairement mise au rancart au profit d’une ambiance de New Make.

Finale:
Longue et chaude. L’influence du bourbon reste jusqu’au bout, un vrai soldat.

Équilibre:
Il fait bon y revenir à chaque gorgée. Assez doux au goût et fort en alcool, parfait pour initier un néophyte aux expressions Cask Strength.

Note:

#066 • Mackmyra Special #03 Små Fat (Small Cask)

Mackmyra 03

48.2% alc./vol.
Distillerie Mackmyra, Mackmyra, Gästrikland, Suède

La seconde expression sous les feux de la rampe lors de la dégustation Mackmyra du Club de Scotch Whisky de Québec le 9 mai dernier, c’est ce que les gens de Mackmyra ont appelé leur Special #03 små fat, suédois pour small cask ou « petit fût » en français.

La série Special peut sembler simpliste au niveau de son onomastique mercatique, mais une fois qu’on arrive à passer par-dessus ce blocage de péteux, on peut se concenter sur le whisky lui-même. La distillerie a lancé dix recettes spéciales pour commémorer son dixième anniversaire, d’ou les Special #01 à #10. La dixième, qui vient tout juste d’être embouteillée, serait une des meilleures et plus audacieuses expressions selon la master blender Angela D’Orazio, qui a fait macérer des grains de café dans le dernier fût d’affinage. On donne à cette série une maturation moyenne de six ans en fûts variés qui sont entreposés dans diverses mines suédoises abandonnées et rachetées par la distillerie.

Un jour peut-être nous y goûterons, mais comme le disait souvent le politicien et activiste américain Harvey Milk:

On ne traverse pas le pont avant d’être arrivé à la rivière.

Nez:
Houblon sucré, orange voire même marmelade fumée. S’annonce doux. Fond de caramel et de toffee.

Bouche:
Crémeux et onctueux. Fond en bouche comme un poisson frais. Canne à sucre, confitures et encore marmelade.

Finale:
La plus délicate des fumées. Impression de menthe poivrée.

Équilibre:
Impregné de la touche typique de Mackmyra.

Note:

#065 • Mackmyra Brukswhisky (The Swedish Whisky)

Mackmyra Brukswhisky

41.4% alc./vol.
Distillerie Mackmyra, Mackmyra, Gästrikland, Suède

Ho ho ho, le premier whisky qu’on se tape à la soirée Mackmyra du Club de Scotch Whisky de Québec, c’est l’entrée de gamme de la distillerie éponyme, le brukswhisky, qui vient du suédois « whisky de tous les jours » ou « whisky de semaine ». Pas mal balèse pour un whisky de semaine, à mon sens.

Un liquide de couleur pâle faisant penser à un whisky très jeune ou bien mûri en fûts de bourbon. Notre invitée de marque, la master blender Angela D’Orazio, nous informe que cette expression de Mackmyra a vieilli au même endroit que les autres de cette distillerie, c’est-à-dire dans leurs mines souterraines suédoises. Heureusement qu’on y retrouve aujourd’hui que du whisky divin et rien d’autre.

Un whisky qui ouvre une boîte de Pandore sur une distillerie qui ne cessera de nous surprendre. Comme l’a si bien dit l’écrivain suédois Verner von Heidenstam, lauréat du prix Nobel de Littérature de 1916, décédé aussi aujourd’hui en 1940:

Les cinq sens sont cinq portes pour les péchés.

Nez:
Très frais et estival. Images de ponton. Fraises et crème fouettée. Poire et caramel. Céréales et petits jujubes à 1¢. Ça me rappelle le Perrette.

Bouche:
Huileux et onctueux. Un brin plus fort qu’au nez, mais le côté sucré fait pardonner bien des péchés. Chêne, bourbon, fruits au sirop. L’eau à la bouche, on en veut toujours plus.

Finale:
Feutrée, pas invasive. Cacao, raisins blancs, vanille et épices déscendent harmonieusement dans ma bedaine.

Équilibre:
Un whisky vachement bien construit. La base des Mackmyra, mais bon dieu qu’ils visent haut. Pas mauvais du tout avec quelques fromages forts de pauvre… Un Mack & Cheese comme je les aime.

Mack & Cheese

Note:

#005 • Mackmyra Den Första Utgåvan (1st Edition)

Mackmyra 1st Edition

46.1% alc./vol.
Distillerie Mackmyra, Mackmyra, Gästrikland, Suède

(Edit) Le Mackmyra 1ère édition est le troisième whisky auquel nous avons goûté à la soirée spéciale Mackmyra du Club de Scotch Whisky de Québec le 9 mai 2013. Cette critique date de quelques mois auparavant, d’une bouteille de ma réserve personnelle. Je réutilise donc sans gêne cet article en lieu de mon troisième verre de cette dégustation. Comme dirait le Cardinal Léger derrière ses lunettes de soleil « Top Gun »:

Deal with it!

Fondée en 1999, Mackmyra est la plus vieille des distilleries suédoises, et la seule avec des embouteillages sur le marché. Le Mackmyra 1st Edition est l’une des deux expressions les plus répandues.

N’ayant plus rien d’autre à dire sur les suédois, au lieu de tenter une joke plate sur IKEA, passons à la dégustation…

Nez:
Salade de fruits avec un peu de vanille dans son sirop. Au deuxième nez, la vanille prend le dessus, accompagné d’un bon coup d’alcool curieusement pas désagréable. Une touche florale à la fin. Très plaisant.

Bouche:
Encore sucré et vanillé. On peut y goûter ensuite le fût de chêne et les épices. Ça pète en bouche, les petits fruits sucrés, les baies schtroumpfantes. Menoum!

Finale:
Tout ce qui se passe avant s’étire joyeusement ici. Ça pourrait durer encore un peu plus, mais bon… On a juste à en prendre un autre verre.

Équilibre:
Si on se sent la dent sucrée, c’est un whisky excessivement dangereux. Si vous prenez un verre et qu’on vous annonce une excellente nouvelle (du calibre “tu vas être papa”), c’est garanti que la bouteille y passe.

Note: