#081 • Macallan Cask Strength

Macallan Cask Strength

59.6% alc./vol.
Distillerie Macallan, Craigellachie, Speyside, Écosse

En ce qui a trait au scotch d’aujourd’hui, c’est une expression du troisième single malt le plus vendu au monde, derrière Glenfiddich et Glenlivet. Troisième whisky des explorateurs, que je remercie d’ailleurs, voici la bête de sherry de la distillerie, aucune indication d’âge requise, le fameux Macallan Cask Strength.

Avec sa maturation exclusive en ex-fûs de sherry espagnols, c’est la seule expression de la distillerie embouteillée directement du fût, d’où son caractère très affirmé.

Comme l’a si bien dit Jacques Cartier lorsqu’il découvrit le Saint-Laurent:

La vie est le matériau brut. Nous sommes les artisans. Nous pouvons faire de notre existence quelque chose de magnifique ou d’affreux. Notre destin est entre nos mains.

Nez:
Raisin sucré, bois, dattes, épices. Explosion de xérès. Subtiles notes de réglisse et de cannelle.

Bouche:
Montagne russe de sherry. Huileux, riche et chaud. Pruneaux, porto et cinq-poivres.

Finale:
Épices pour toujours. Ce n’est pas le moment d’avoir un ulcère dans la bouche. Riche et fruitée. Longue avec notes de menthe et de lavande. La plus infime impression de crème sûre.

Équilibre:
Bon vieux Macallan avec un peu de mordant. Délicieux et dangereux. Décadence pure.

Note:

#027 • Macallan 20 ans Masters of Photography édition Albert Watson

Macallan 20 Masters of Photography

43% alc./vol.
Distillerie Macallan, Craigellachie, Speyside, Écosse

En fin de soirée le 21 février dernier, une surprise nous était réservée… Un Macallan 20 ans Masters of Photography édition Albert Watson, une bouteille à 1000$. Je vois déjà Marc-André capoter avec la pyramide.

Un superbe emballage contenant aussi une série de sublimes prises de vue par le photographe Albert Watson. Plein de trucs que j’aurais bien volontiers fait encadrer. Plein de valeur ajoutée. Macallan voulait probablement faire un parallèle entre atteindre ce niveau de perfection artistique avec cette expression et avec la recherche photographique de Watson.

Le contenu est-il supérieur au contenant? Comme dirait Bruce Lee:

Let’s find out!

Essayons de ne pas nous laisser influencer par la valeur marchande de la bouteille…

Macallan Photos

Nez:
Cognac et raisin. Chêne chêne chêne, le tannin du fût est ultra-présent.

Bouche:
Énormément ample et chaleureux. Boisé et vanillé. Délicieux mais pas fait pour tout le monde.

Finale:
Plaisant, long et épicé à souhait.

Équilibre:
Excellent whisky, mais qui a une somme pareille à consacrer à une bouteille? J’y donne tout de même un 9 sur 10, mais est-ce une note influencée par le prix de la bouteille? Je vais citer le narrateur dans Conan le Barbare:

Mais ceci… est une autre histoire…

Note:

#026 • Macallan Ruby

Macallan Ruby

43% alc./vol.
Distillerie Macallan, Craigellachie, Speyside, Écosse

Dernier scotch officiel du lineup 1824 series du 21, le Macallan Ruby nous attire tout de suite avec son ambre profond boisé qui rend justice à son nom.

En rétrospective, le choix de Macallan de juger et de vendre son whisky de par sa couleur et non de par son âge est un risque sûrement calculé. Certains vont perdre confiance du fait qu’il ne comporte pas d’énoncé d’àge, mais comme le disait le Capitaine Charles Patenaude:

Il ne faut pas crier victoire avant d’avoir mis la peau de l’ours en avant des boeufs.

Essayez la 1824 series par vous même avant de porter un jugement trop hâtif. Ne laissez pas la nature humaine prendre le dessus. Vous ne serez pas déçus…

Nez:
Raisin sucré rappelant le Aberlour 12. Caramel et gingembre. Chêne et xérès. Épices et chocolat. On croirait que ce scotch est en constante mutation à même le verre.

Bouche:
Raisins blancs. Un peu huileux en bouche. Fruité et floral. Par moments fait diverger mon esprit vers des whiskys irlandais.

Finale:
Peu complexe mais agréable. Déscend tout en douceur.

Équilibre:
Malheureusement une moins belle surprise que le Sienna. Pour 350$, je ne croirais pas que le Ruby en vaille la peine. Au risque de me répéter, le Sienna vaut par contre amplement son 175 douilles.

Note:

#025 • Macallan Amber

Macallan Amber

40% alc./vol.
Distillerie Macallan, Craigellachie, Speyside, Écosse

Continuons notre exploration de la 1824 series de Macallan. Voici l’avant-dernier du 21 février, le Macallan Amber. Chanceux que nous sommes car la rumeur sur la toile veut qu’il ne sera pas disponible de ce côté-ci de l’Atlantique…
[edit] Il est maintenant dispo en SAQ (juillet 2013)

Sa couleur rend justice à son nom, une belle occasion de plugger le mot éponyme. Ce serait le pas suivant après le Gold.

Nez:
Vif et assumé dès le départ. Miel, vanille, raisins épicés. Poire, bois et voile de boucane presque imperceptible. De la framboise… Comme disait Rick Moranis:

Il n’y en a qu’un pour me faire le coup de la framboise… Yop Solo!

Bouche:
Vanille et sherry. Raisins et cannelle. Touche de zeste d’agrumes?

Finale:
M’a pris de court par sa longueur qui, sans s’étirer autant que d’autres, a tout de même dépassé mes attentes. Chaleureuse. Un petit party d’épices.

Équilibre:
Un petit peu dispendieux à mon goût. S’il était interdit de flâner dans ma bouche, The Macallan Amber recevrait sûrement une amende…

Note:

#024 • Macallan Sienna

Macallan Sienna

43% alc./vol.
Distillerie Macallan, Craigellachie, Speyside, Écosse

Coup de coeur de la Soirée Macallan du 21 février: le Sienna. Quand même rares sont les whiskys à plus de 100$ dont je crois le prix justifié, et bien le Macallan Sienna en fait partie. Tellement en fait que j’ai de la difficulté à trouver les mots pour vous l’introduire…

Je vais donc vous quitter sur ces paroles d’Igor Severianine qui se prêtent bien à l’occasion:

Nuptiale est toute nuit pour la femme raffinée…

Nez:
Agrumes, fruits secs, épices. On sent le chêne européen. Celui qui le laisse s’ouvrir se voit récompensé par des notes de miel et de noix.

Bouche:
Épices, fruits, mini fumée. Une belle ampleur qui remplit la bouche. Chaud et moelleux. Moelleux. Qui veut un whisky moelleux? Whisky moelleux pour tout le monde!

Finale:
Assez longue, chaude et réconfortante. Très agréable. Sa longueur est la seule chose qui vient nous empêcher de déscendre la bouteille en une soirée entre potes…

Équilibre:
Plein d’émotion, chaleureux, automnal, soirée de septembre ou d’octobre sur la terrasse avec chandail de laine, Mon chalet au Canada… Qui a besoin d’eau quand on a du Macallan Sienna? Vraiment difficile de mettre plus de mots là-dessus.

Vraiment mon coup de coeur de la 1824 series

Note:

#023 • Macallan Fine Oak 10 ans

Macallan Fine Oak 10

40% alc./vol.
Distillerie Macallan, Craigellachie, Speyside, Écosse

En guise de troisième scotch de la soirée Macallan, nous retournons à la base afin de mieux pouvoir comparer avec la nouvelle gamme 1824 series, nous nous attaquons au bon vieux Macallan Fine Oak 10 ans.

La gamme des Fine Oak est caractérisée par plusieurs qualités hors du commun. Dans un premier temps, les whiskys Macallan ont un des plus petits coeurs de chauffe au monde, avec seulement environ 16% du distillat total jugé bon pour les tonneaux. Ce whisky voit aussi trois types de fûts au cours de son vieillissement; du chêne européen ayant contenu du sherry, du chêne américain ayant lui aussi contenu du sherry, pour finir avec des barils de chêne américain ayant contenu du bourbon. Au risque de parler à travers mon chapeau, je vais maintenant citer l’ambassadeur canadien pour Macallan, Marc Laverdière, pour compléter la leçon.

La gamme The Macallan Fine Oak bénéficie d’un triple vieillissement: 1- ex fûts de Bourbon (chêne Américain), 2- ex fûts de Sherry – Xérès (chêne Européen) et 3- des fûts de chêne Américain qui ont servi à fabriquer du Xérès Oloroso. Donc, on met le même distillat dans trois fûts différents, on attend 10 ans (ou 15 ou 21…) après quoi on assemble les fûts sélectionnés par Bob & Ian et voilà: The Macallan Fine Oak 10 ans (ou 15, ou 21…).[…]

Passons maintenant aux savoureuses notes de dégustation…

Nez:
Une touche de poire. Ensuite orge mielleux, chêne légèrement vanillé. Souvenirs de bourbon. Douceur désarmante mais qui n’enlève rien à la virilité intrinsèque du Macallan.

Bouche:
Bonne dose boisée qui vient du chêne. Petits fruits dans un léger sirop. Très léger et doux. J’ai par contre de la difficulté à discerner la touche de sherry.

Finale:
Courte mais affirmée. Disparaît rapidement mais on l’apprécie le temps que ça dure.

Équilibre:
Doux, léger, un scotch d’été. Maudit que j’ai hâte à cet été. Quelle terrasse me l’offrira? Ça ressemble à ma galerie. Il en reste pas mal en SAQ, mais cette expression est sur ses derniers milles, dépêchez-vous, on ne sait jamais quand le sentiment d’urgence envahira la ville et videra nos succursales.

Note: