#360 • Johnnie Walker Explorer’s Club – The Spice Road

Johnnie Walker The Spice Road

40% alc./vol.
Groupe Diageo, Kilmarnock, Ayrshire, Écosse

L’été dernier, chez Québec Whisky, on a eu droit à une dégustation sous le signe des grands explorateurs. Des whiskies qui auraient plu à Indiana Jones.

Johnnie Walker a mis en marché en 2015 une collection thématique exclusive aux grands voyageurs des boutique hors-taxes. La collection Explorer’s Club comprend quatre embouteillages, dont celui d’aujourd’hui, un hommage aux marchés d’épices sur les vieilles routes mercantiles traversant l’Inde et la Chine empruntées par les premiers ambassadeurs des whiskies de John Walker & Sons, le Johnnie Walker Explorer’s Club – The Spice Road.

Il est de mise ici de réciter la litanie contre la peur du Bene Gesserit:

Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l’esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l’oblitération totale. J’affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu’elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n’y aura plus rien. Rien que moi.

Cannelle riche et dorée tel qu’on imagine le Mélange.

Nez:
Caramel, vanille et onctueux toffee. Dattes et raisins secs dévoilant une vérité ou deux sur son fût d’origine. Chêne et chocolat noir, un brin de fleur de sel.

Bouche:
Céréales juteuses à souhait. Toffee, orange et chocolat. Raisins, dattes et caramel épicé. Une exquise symphonie.

Finale:
Moyennement longue et chaude, sur des notes de muscade, de raisins et de chocolat noir. On reste sur le chêne, les pruneaux, les fruits secs et un peu de cannelle. Impression d’un gâteau Reine Elizabeth.

Équilibre:
Un Johnnie Walker d’une grande finesse, provenant de fûts d’une rare qualité. Kull Wahad!

Note:

#243 • Johnnie Walker Double Black

johnnie walker double black

40% alc./vol.
Groupe Diageo, Kilmarnock, Ayrshire, Écosse

Un autre shout-out à Pierre-Luc qui a ramené un beau produit trouvé en Floride, qui est depuis peu disponible en SAQ, le doublement sombre mais tout aussi appétissant Johnnie Walker Double Black.

Le Black Label original a été conçu en 1909 et est aujourd’hui selon Diageo le blend écossais le plus vendu au monde.

Inspiré de ce dernier, le Double Black tente d’intensifier les arômes et saveurs de tourbe et de fumée en utilisant entre autres une maturation en vieux fûts de chêne fortement carbonisés.

Comme le disaient si bien les deux frères fondateurs du groupe de hard rock AC/DC, Malcolm et Angus Young :

Aimez les choses à double sens, mais assurez-vous bien d’abord qu’elles ont un sens.

Ambre foncé +1 sur un JW Black régulier.

Nez:
Caramel et beurre salé, chêne brûlé. Traces de fleurs, de cuir et de charbon. Semble timide comparé à l’aspect sinistre de la bouteille. Le emo des Johnnie Walker?

Bouche:
Peu de corps, plutôt léger, voire même insipide. Oignons caramélisés et cassonade brûlée. Cendré mais à peine terreux et tourbé.

Finale:
Une fumée amère transporte des notes de pneu brûlé et d’écorce d’orange.

Équilibre:
Un bel effort ici encore une fois, mais je m’attendais à beaucoup plus. Dans mon livre à moi, le JW Black original est supérieur. Montez-moi ça à au moins 43% d’alcool et on va peut-être retourner à la table des négociations.

Note: