#405 • Glenmorangie Duthac

Glenmorangie Duthac

43% alc./vol.
Distillerie Glenmorangie, Tain, Highlands, Écosse.

Un petit détour chez Glenmorangie cette semaine, car il y a quelque temps Québec Whisky ont eu la chance de trouver cet embouteillage et d’en faire profiter les membres du club.

Ce Glenmorangie bien spécial a été originalement conçu pour le marché hors-taxes, mais comme bien de ces bouteilles, a été éventuellement mis à la disposition du grand public, pour notre plus grand bonheur. Ce single malt fut nommé ainsi en l’honneur de Saint-Duthac, les restes de ce dernier reposant au centre du Bourg Royal de Tain. Le whisky quant à lui a été affiné dans un amalgame de fûts de Xérès Pedro Ximénez et de fûts de chêne neufs.  Il porte aussi un taux d’alcool de 43%, ce qui contraste avec le 46% habituel des éditions spéciales de cette distillerie.

Comme le disait si bien le capitaine, ingénieur et politicien Ramon Magasaysay (1907-1957), 7e président des Philippines:

Si Dracula ne peut pas voir son reflet dans la glace, comment fait-il pour être toujours aussi bien coiffé?

Jambes grasses qui tombent dans un bain ambré et pleinement orangé.

Nez:
Orge, miel et écorce d’orange, tous fortement adaptés au nez classique de la distillerie, spécialement de ses cask finishes. Touche de noix.

Bouche:
Texture huileuse et soyeuse. Plutôt doux pour un Glemno spécial. Miel, toffee, épices, poivre rose, vanille et crème brûlée. Touche de chocolat blanc.

Finale:
Manque un peu de longueur et de caractère. Vanille, poivre et chocolat au lait.

Équilibre:
Quand même solide pour une édition dut-free, mais au prix en général de ce type d’embouteillage je me vois mal délier les cordons de ma bourse pour ça. À 46% peut-être?

Note: 4 Stars

#238 • Glenmorangie Companta

Glenmorangie Companta

46% alc./vol.
Distillerie Glenmorangie, Tain, Highlands, Écosse.

Un autre de mes coups de coeur du Whiskies of the World Expo du San Pedro Square Market à San Jose, pour lequel je n’ai eu d’autre choix que d’en ramener une bouteille au pays, fut la dernière édition spéciale privée de Glenmorangie, le Companta 1992.

Cinquième embouteillage issu de la série annuelle appelée Private Edition, Companta est l’expression gaélique pour « amitié » (on peut y distinguer aisément les racines du mot « compagnie » ou « compagnon »). Bien qu’il ne porte pas de mention d’âge, ce serait selon quelques spéculateurs un malt de 14 ou 15 ans, distillé en 1999.

La distillerie ayant bien sûr toujours été friande des affinages spéciaux, le Companta a subi un affinage en fûts de vin rouge, notamment des cépages du Grand Cru du Clos de Tart et ceux d’un vin doux naturel de Côtes du Rhône.

Comme le disait si bien l’écrivain, poète, philologue et professeur d’université anglais John Ronald Reuel Tolkien, mieux connu sous ses initiales et pour sa Terre du Milieu (1892-1973) :

Les noeuds sacrés de la vraie amitié se forment bien plus facilement sous un humble toit et dans les cabanes des bergers que dans les palais des rois.

Plus pâlotte que certains Glenmos, dont le Signet, mais tout de même rouquin.

Nez:
Forte présence du sherry, mais le vin ne tarde pas à se faire voir, sentir même. Malt et vanille.

Bouche:
Très léger et fruité. Belle vague de douce chaleur et d’épices. Délicat et enrobant, comme une belle couverture autour du feu.

Finale:
Poivrée de malt fumé, avec un déferlement de vin et de sherry.

Équilibre:
Douceur et équilibre personnifiés. Un grand drame que ce ne soit qu’une édition limitée. À la demie du prix du Signet, si vous parvenez à mettre la main dessus, vous faites une bonne affaire.

Note: 4 Stars