#385 • Glenfiddich 14 ans Rich Oak

Glenfiddich 14 Rich Oak

40% alc./vol.
Distillerie Glenfiddich, Dufftown, Speyside, Écosse

Un beau petit stop chez Glenfiddich pour une expression géniale qui est un bon step de plus par rapport à leur édition phare de 12 ans, le 14 ans Rich Oak.

C’est une édition plutôt récente, jouissant d’un vieillissement de 14 ans avant un affinage en fûts neufs de chêne américain et espagnol. Selon la distillerie, le fût américain apporte un côté vanillé et fruité, alors que le bois espagnol nous offre fruits, élégance et complexité.

Comme le disait si bien le proverbe chinois suivant:

Mieux vaut devenir riche après avoir été pauvre, que de devenir pauvre après avoir été riche.

Ambre riche et précieux comme un rayon de miel doré.

Nez:
Le fût de chêne saute au nez, suivi de malt grillé, de beurre fondu et de caramel. Légères épices, avec fruits et fumée de bois.

Bouche:
Texture assez riche et empreinte de chêne grillé. Douces épices, muscade, cannelle et poivre blanc, qui fondent en bouche comme du beurre. Caramel salé.

Finale:
Moyennement longue sur vanille, épices et miel.

Équilibre:
Une incroyable marche de plus sur le Glenfidich 12 ans, en plus à un prix qui ne ruinera pas beaucoup de gens. Un petit 3% d’alcool de plus les mecs?

Note:

#378 • Glenfiddich 26 ans Excellence

Glenfiddich 26 Excellence

43% alc./vol.
Distillerie Glenfiddich, Dufftown, Speyside, Écosse

L’heure est à une visite chez Glenfiddich, origine d’un des single malts les plus vendus au monde. On n’y va pas de main morte non plus, avec un whisky de pas moins de 26 ans d’âge.

La distillerie est surtout connue pour ses malts populaires qu’on pourrait qualifier de « de base », mais si on allonge la monnaie pour explorer davantage leur portfolio, on est en droit d’avoir quelques belles surprises.

L’embouteillage d’aujourd’hui, en plus de son âge vénérable, porte la mention « excellence ». Vieilli exclusivement dans des fûts de bourbon provenant de chez Kelvin Cooperage au Kentucky, qui comme Glenfiddich est une entreprise familiale indépendante écossaise, ce scotch est le seul bourbon cask de leur gamme régulière.

Comme le disait si bien l’écrivain et concepteur de jeu américain Ernest Gary Gygax (1938-2008):

L’excellence, dans quelque domaine que ce soit, exige qu’on s’y consacre entièrement.

Doré un peu plus dilué que les autres expressions de la distillerie.

Nez:
Léger et raffiné, un peu en deçà de mes attentes au niveau de la complexité. Zeste d’orange saupoudré dans un pot de miel, mais pas bien plus.

Bouche:
Texture assez soyeuse, sur des accents d’épices, de fruits et de caramel. Fleurs blanches et poivre.

Finale:
Plutôt courte, mais qui nous en donne pour notre change avec des épices, du chêne et du sucre d’orge.

Équilibre:
Un Glenfiddich distingué mais qui, surtout pour son âge, fait plus de vagues avec son emballage qu’avec le contenu de la bouteille.

Note:

#356 • Glenfiddich Malt Master’s Edition • Batch #1

Glenfiddich Malt Master

40% alc./vol.
Distillerie Glenfiddich, Dufftown, Speyside, Écosse

Mise en ligne aujourd’hui d’un scotch introduit et goûté il y a environ un an et demi (wow!) au Whisky Live de Toronto. À cette occasion Glenfiddich montrait à nos papilles la première mouture de leur Malt Master’s Edition.

La distillerie est surtout reconnue pour sa popularité et ses expressions de base, quoiqu’ils aiment bien de temps en temps nous gâter avec des produits extraordinaires.

Cette édition spéciale a séjourné six à huit ans en fûts de bourbon, pour ensuite prolonger son vieillissement de quatre à six années dans des fûts ayant contenu du xérès. On pourrait estimer alors que le produit fini aurait entre 10 et 14 ans. Cette première batch inaugure une série de onze versions à venir, réalisées par Brian Kinsman, Master Distiller.

Comme le disait si bien le cardinal Léger (1904-1991) à sa servante:

Celui qui est maître de sa soif est maître de sa santé.

Orange foncé profond & riche.

Nez:
Caramel et malt grillé. Agrumes et orange, infime cuirette. Bien mais pas si top. Un peu de pommes.

Bouche:
Léger en bouche, épicé à souhait sur des notes fumées de pommes et de caramel.

Finale:
Vagues d’épices en continu, mais pas bien plus.

Équilibre:
Somme toute très bon, mais comme bien des prétendants, son prix n’en vaut pas la chandelle.

Note:

#217 • Glenfiddich 15 ans Distillery Edition

glenfiddich 15 distillery edition

51% alc./vol.
Distillerie Glenfiddich, Dufftown, Speyside, Écosse

Un autre shout-out à Pat pour cette belle mini. Les ayant toutes au moins essayées dans le temps des fêtes, mais n’ayant pas encore fini de passer au peigne fin mes mignonnettes d’anniversaire (ça sonne louche comme phrase), il me fait plaisir de vous parler aujourd’hui du Glenfiddich 15 ans Distillery Edition.

La distillerie Glenfiddich est reconnue pour sa popularité et ses expressions d’entrée de gamme, mais de temps à autre, on a droit avec eux à quelque chose qui sort particulièrement de l’ordinaire.

Cette « Édition de la Distillerie » est un embouteillage de collection de la fameuse distillerie du Speyside, et titre au taux brût de fût de 51%, pratiquement juste pour voir si ce malt populaire peut l’encaisser. Elle a d’ailleurs remporté le prix du meilleur single malt du Speyside aux World Whiskies Awards 2014, dans la catégorie 13 à 20 ans d’âge.

Sa maturation est effectuée dans un assemblage de barils de chêne américain et de chêne espagnol, pendant minimum 15 ans.

Comme le disait si bien l’explorateur océanographique et officier de la Marine nationale française Jacques-Yves Cousteau (1910-1997) :

Quelle est la différence entre un curé et un arbre de Noël ? Aucune : dans les deux cas, les boules, c’est pour décorer.

Couleur roux cuivré et profond comme un bon brandy italien.

Nez:
Malt grillé, mûres, chêne et vanille sautent au nez suivis de la plus infime des touches de cuir. Un peu de foin sort au second nez. S’annonce grandiose.

Bouche:
Très doux, avec encore des accents de mûre et de vanille. Le malt évolue tout doucement en caramel alors que le taux d’alcool crée une épice qui prend tranquillement sa place.

Finale:
Longue et fortement maltée. On reste sur le cuir avec comme une légère infusion de clou de girofle et de mûre.

Équilibre:
Un splendide Glenfiddich avec une belle progression régulière. Encore une expression qu’il est dommage de ne pas retrouver au Québec.

Note:

#166 • Glenfiddich Ancient Reserve 18 ans

Glenfiddich Ancient Reserve

40% alc./vol.
Distillerie Glenfiddich, Dufftown, Speyside, Écosse

Je me dois de commencer ce premier article de 2014 en vous souhaitant une bonne et heureuse année pleine de tout ce que vous voulez, mais je veux aussi profiter de ce moment pour remercier Diane, qui a ramené cette mignonnette de Glenfiddich directement d’Écosse lors d’un voyage, et qui l’a gardé pendant huit ans.

La distillerie Glenfiddich est réputée pour vendre le single malt le plus répandu au monde, son expression de base de 12 ans, dont la personnalité et surtout le prix en font un whisky extrêmement facile d’approche. Ici nous avons autre chose, et je ne parle pas ici du 18 ans, mais bien de son ancienne mouture du même âge, que la distillerie a appelé ancient reserve.

Mais comme le disait si souvent notre PET national, le 15e premier ministre canadien Pierre-Elliot Trudeau:

Il faut observer que chez les anciens, on avait de la religion sans avoir le clergé, et que c’est le contraire chez les peuples modernes.

Coloris entre un caramel doré légèrement rosé et un xérès brunâtre.

Nez:
Dattes et raisins sont accompagnés d’une puissante dose d’orge et de chocolat. Avec un peu de patience on parvient à déceler un fond de pomme Granny Smith, d’orange sanguine et de vanille.

Bouche:
Relativement huileux, doux et sucré. Nous ne demeurons pas loin du nez, avec des pruneaux, des raisins et des dattes baignant dans la cassonade, le tout étant un indicateur de l’influence marquée d’un fût de sherry, même si l’emballage ne l’indique pas.

Finale:
Derrière un mince rideau de cuir, de moka et de fumée, on profite de belles notes de pommes, de gingembre, de chocolat et de gousse de vanille. Franche, sèche et affirmée.

Équilibre:
Une belle rareté qui ne se fait malheureusement plus. Une généreuse coche au-dessus du 18 ans d’aujourd’hui, à l’instar des embouteillages pré et post-2006 de Highland Park 12 ans. Pas de panique, j’y reviendrai bientôt dans d’autres articles.

Note:

#121 • Glenfiddich 18 ans

Glenfiddich 18

43% alc./vol.
Distillerie Glenfiddich, Dufftown, Speyside, Écosse

Encore une fois, l’incroyable éventail des liquor stores américains me surprend et me donne la chance de goûter à des produits dont je ne m’achèterais pas une bouteille entière sans en connaître l’enjeu.

Glenfiddich est peut-être le single malt le plus répandu au monde, grâce à son expression de base, le 12 ans, façile d’approche autant pour son caractère que son prix, mais il ne faut pas oublier le reste de sa gamme, qui peut nous réserver quelques savoureuses surprises. Je parle ici du Glenfiddich 18 ans, un vénérable malt qui nous regarde du haut de sa bouteille brune qui crie le bois ou la Labatt 50, au choix.

Si la SAQ gardait de temps à autre des mignonnettes de ce calibre, elle ferait connaître plus de produits et vendrait sûrement quelques expressions plus façilement. Du moins j’en achèterais.

Mais comme le disait si souvent notre 14e premier ministre Lester B. Pearson:

Le contraire de n’importe quelle idée généralement acceptée, pourvu qu’il soit habilement exprimé, vaut à celui qui l’énonce une fortune.

Couleur brun sherry, comme la bouteille.

Nez:
De la vanille boisée saute au nez en partant. À peine salé, un curieux mais séduisant mélange de sucre caramélisé, de toffee, d’orange sanguine, de mélasse et de pétrole.

Bouche:
Orge et dattes trahissent tout de suite le fût de sherry, mais ce n’est pas long avant que le fût de bourbon se montre le bout du nez par le biais de cassonade, marmelade et Golden Grahams. Extrêmement doux.

Finale:
Fumée de charbon. Pruneaux et poires. Moelleuse et savoureuse. C’est comme les matins d’hiver où l’on est si bien au chaud dans son lit et que juste l’idée d’en sortir est épouvantable.

Équilibre:
Remarquable. Supérieur à ses petits frères. Très abordable pour un malt de 18 ans. Définitivement à mettre sur ma liste d’épicerie de la SAQ.

Note: