#064 • GlenDronach 21 ans Parliament

Glendronach 21 Parliament

48% alc./vol.
Distillerie GlenDronach, Forgue, Speyside, Écosse

Un gros merci à Stewart Buchanan et au Club de Scotch Whisky de Québec pour nous avoir servi une fois de plus une excellente soirée. Pour conclure la dégustation, nous espérons solidement un scotch moins soporifique que l’Assemblée nationale.

Heureusement, nous sommes soulagés de voir Stewart nous offrir rien de moins qu’un GlenDronach 21 ans Parliament.

Cette expression a été lancée en 2011, et est le fruit d’une maturation de deux ex-fûts de sherry: oloroso et pedro ximénez. Bien que nous aurions convoité un certain jeu de mots à saveur politique, malheureusement il n’y a pas l’ombre d’un lien. On l’appelle Parliament en l’honneur d’un parlement de corbeaux qui habite les arbres sur les terres de la distillerie.

Comme le disait si bien Napoléon Bonaparte suite au Siège de Toulon:

L’alcool est un produit très nécessaire… Il permet au Parlement de prendre à onze heures du soir des décisions qu’aucun homme sensé ne prendrait à onze heures du matin.

C’est plutôt rare de voir un whisky qui n’est pas visuellement alléchant. Ce 21 ans nous présente un ambre rosé foncé, comme une bonne Boréale Dorée…

Nez:
Le sherry cogne en premier. On confond un peu l’oloroso et le PX, malgré que je mets au défi quelqu’un de trouver la différence dans un whisky avec autant de célérité.

Le degré d’alcool se fait sentir un peu, on s’imagine avoir affaire à un cask strength. Raisins et pruneaux me rappellent par intervalles une fumée de bourbon.

Bouche:
Vanille fumée, baies schtroumpfantes, épices, chêne, sherry, noix, raisins, dattes. Comme l’aurait souvent marmonné Ralph Wiggum:

Madame Hoover, c’est chaud dans ma bouche…

Finale:
Les fruits et les épices s’étirent langoureusement et nous réchauffent le coeur. Un brin de fumée nous suit au cours de l’aventure.

Équilibre:
Un excellent scotch, j’ai juste un peu de difficulté à me justifier le prix. Il me faudrait un évènement d’envergure à célébrer pour m’en permettre une bouteille. Il me rappelle le rapport qualité-prix d’un Macallan Ruby.

Note:

#063 • GlenDronach 15 ans Revival

Glendronach 15 Revival

46% alc./vol.
Distillerie GlenDronach, Forgue, Speyside, Écosse

En guise d’avant-dernier whisky de la dégustation du 30 avril dernier au Club, l’ambassadeur Stewart Buchanan nous sert un GlenDronach de 15 ans, le Revival.

Cette expression est la première originale depuis l’acquisition de GlenDronach par BenRiach, ce qui lui a valu le nom de revival, et ce qui signifie, tel la légende du phénix, « renaissance ».

Embouteillé à 46%, on parle ici d’un nectar ayant subi un vieillisement minimum de quinze ans exclusivement dans des fûts de sherry oloroso de première qualité.

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de naissance de Trent Reznor de Nine Inch Nails et je sais qu’au sujet de ce whisky ses paroles auraient été:

Toute naissance est la renaissance d’un ancêtre.

D’une belle carnation brun rosé tel un porto, ce renouveau s’annonce délicieux…

Nez:
Bois, épices, punch agrumeux, pas de doute sur la présence de l’oloroso. Ma main au feu même sur un test à l’aveugle. Belle progression depuis le 12 ans. Vanille et caramel brûlé ne tardent pas à se démarquer pour séduire.

Bouche:
Cendré à l’arrivée en bouche, chêne brûlé, épices, vanille, orange, petits fruits confits, cannelle, sous le signe du sherry.

Finale:
Les fruits et les épices s’étirent délicieusement.

Équilibre:
Un scotch whisky qui sait nous prendre dans son filet.

Note: