#052 • Glen Garioch 1994 Cask Strength

Glen Garioch 1994

53.9% alc./vol.
Distillerie Glen Garioch, Oldmeldrum, Highlands, Écosse

Iain McCallum m’a fait plaisir la semaine dernière au Club de Scotch Whisky de Québec en me faisant goûter de nouveau à mon coup de coeur de la soirée du 15 janvier 2013, le Glen Garioch 1994 Cask Strength.

1994, c’est aussi l’année où la japonaise Suntory fit l’acquisition de Morrison Bowmore Distillers. Donc je crois que çe proverbe japonais est de mise:

En ce monde il est impossible de se tenir debout sans jamais se courber.

Nez:
Entrée de toffee en force. Herbe et fleurs. Agrumes. Forte présence du bois de chêne.

Bouche:
Fruits, vanille, toffee, épices. Un brut de fût dans toute sa splendeur… Formidable, magistral, souverain. Explosion de caramel salé.

Finale:
Longue, douce et épicée en alternance. Le salin est long et presque savonneux.

Équilibre:
L’allée des parfums chez La Baie. Je le répète encore, à se tirer dans les murs. Encore une fois mon coup de coeur de la soirée.

Note:

#051 • Glen Garioch 12 ans

Glen Garioch 12

48% alc./vol.
Distillerie Glen Garioch, Oldmeldrum, Highlands, Écosse

Glen Geery. C’est comme ça qu’on doit prononcer le nom de la seconde distillerie et du troisième scotch whisky de notre soirée de dégustation formative avec Iain McCallum au Club de Scotch Whisky de Québec le 23 avril dernier.

Glen Garioch fut fondée en 1794 et appartient aujourd’hui à Morrison Bowmore Distillers, qui à son tour appartient à nos amis de chez Suntory au Japon. Pour citer l’auguste Bill Murray:

For a relaxing time, make it Suntory time…

L’expression de 12 ans de Glen Garioch est la première de deux que nous avons dégustée. Les highlands se font timides sur ces pages, alors je suis ravi de l’arrivée d’une occasion de critiquer non pas une, mais deux expressions de Glen Garioch.

Nez:
D’une douceur singulière, agrumes, lilas, melon, touche de barbe à papa. Le haut degré d’alcool pince à peine les narines.

Bouche:
Chaud et mielleux, les épices et le peu de vanille cèdent la place à une marée de caramel salé.

Finale:
Une petite vague de fleur de sel fait durer le bonheur.

Équilibre:
Vivement le choix de garder son taux à 48%, je ne crois pas qu’on aurait autant apprécié à moins que ça. Il ne faut jamais abaisser un taux d’alcool sans raison valable, fiez-vous à Maker’s Mark pour vous le rappeler. Comme disait Alec Baldwin il y a fort longtemps:

Si l’autorité n’a pas d’oreille pour écouter, elle n’a pas de tête pour gouverner.

Note: