#420 • Big Peat Cask Strength Edition Christmas 2014

Big Peat Christmas 2014

55.7% alc./vol.
Douglas Laing, Glasgow, Lowlands, Écosse.

Un p’tit blend pour commencer la semaine? Dommage qu’on soit passé Nowelle…

Établi en 1948, Douglas Laing & Co est un embouteilleur indépendant avec ses racines à Glasgow qui a produit des séries reconnues telles que Provenance, Old Particular, Clan Denny et Big Peat.

Le Big Peat Christmas, édition 2014, est embouteillé à la force du fût, à la hauteur de 55.7% d’alcool. Ce blend particulièrement tourbé comprend des malts provenant de Caol Ila, Bowmore, Ardbeg et même de feu la légendaire Port Ellen.

Je vais citer ici une fois de plus le plus grand romancier de l’époque victorienne, Charles John Huffam Dickens (1812-1870):

Ne dites pas de mal du temps qu’il fait, s’il ne changeait pas, neuf personnes sur dix ne sauraient pas comment engager la conversation.

Nez:
Claque sur la gueule de tourbe, comme le bonhomme sur la bouteille. Vanille, crème fraîche, herbe et épices. céréales et viande fumée à la fin.

Bouche:
Malt grillé, céréales, tourbe, épices en puissance, sucre blanc. La tourbe est assez crasseuse et rappelle les meilleurs feux de camp.

Finale:
Longue et puissante, avec des touches de tourbe sale, de sel de mer et d’anis.

Équilibre:
C’est le 24 au soir, il fait tempête dehors, ne cherchez pas plus loin, c’est le scotch à boire.

Note:

#383 • Douglas Laing Scallywag

Douglas Laing Scallywag

46% alc./vol.
Douglas Laing, Glasgow, Lowlands, Écosse.

Un p’tit blend pour continuer la semaine?

Établi en 1948, Douglas Laing & Co est un embouteilleur indépendant avec ses racines à Glasgow qui a produit des séries reconnues telles que Provenance, Old Particular, Clan Denny et Big Peat.

La bouteille à laquelle on s’intéresse aujourd’hui est le Scallywag, un assemblage à haute teneur en fûts de xérès provenant entre autres de grandes distilleries comme Glenrothes, Mortlach et Macallan. Couplé à un degré d’alcool de 46%, on est en droit de s’attendre à une recette gagnante.

Comme le disait si bien le marin écossais William McMaster Murdoch, premier officier du Titanic (1873-1912):

Le chien aime passionnément les odeurs fétides. Si le chien est fidèle à l’homme, ça doit être parce que l’homme pue.

Extrêmement vif sur la robe, or étincelant un peu trouble.

Nez:
Belle influence du fût de sherry. Raisins, pruneaux, dattes, chêne et feuille de tabac. Au second nez, la vanille florale et le miel du bourbon cask nous fait agréablement sursauter.

Bouche:
Crème brûlée, vanille, miel, bois, épices, touche de boucane de cuir. Beau poids du xérès sur la langue.

Finale:
Sucre fumé, la céréale fait surface ici, sur une planche de chêne un peu délavée.

Équilibre:
Un blend sacrément bien construit, dans lequel personne ne vole la vedette. Superbe amalgame du bourbon et du xérès.

Note: