#042 • Bushmills Black Bush

Bushmills Black Bush

40% alc./vol.
Old Bushmills Distillery, Bushmills, Irlande

En l’honneur de la Saint-Patrick, le 17 mars dernier eut lieu un évènement plutôt insolite, un flash mob blog. Un whisky, irlandais bien sûr, a été choisi et tous ceux qui participaient devaient, à l’instar d’un flash mob, publier un article sur celui-ci en même temps. Le whisky en question était le Bushmills Black Bush, choisi pour sa présence mondiale, autant au niveau de sa disponibilité que de son prix…

Mais pas en SAQ !!!

C’est hier en arrêtant prendre un verre au pub irlandais The Dubliner, sur la 24e à San Francisco (tant qu’à être péteux, soyons-le pour vrai), que j’ai vu la bouteille de Black Bush. Les plus frustrés et aigris vont oser me citer Robert Borden et me dire:

Il est trop tard pour serrer les fesses quand on a fait au lit…

À ces gens là je réponds par ces paroles de William Lyon Mackenzie King:

Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Voici donc ma contribution tardive au flash mob blog de la Saint-Patrick, mes notes de dégustation sur le Bushmills Black Bush.

Nez:
Fruits confits, vanille, un tantinet de fumée. Violette ou lilas? Un deuxième nez lève le rideau sur un peu de verdurette et d’herbe fraiche.

Bouche:
Remarquablement doux. La proportion plus élevée d’orge domine sur un agrément de chêne à peine vanillé. Un whisky plutôt facile d’approche mais qui sait nous prendre à son jeu.

Finale:
Épices frivoles. Pastilles mentholées et fruitées. Un petit 5 à 7 avec de la musique lounge dans ma bouche.

Équilibre:
Un bon rapport qualité-prix qui devrait à mon avis avoir sa place en SAQ. Dommage.

Note: