#151 • Bushmills Original

Bushmills Original

40% alc./vol.
Old Bushmills Distillery, Bushmills, Irlande

Un retour à la base de la pyramide s’impose ici pour l’entrée de gamme de la distillerie Old Bushmills, avec le bon vieux Bushmills Original.

Bien que la plus vieille distillerie de l’Irlande ait été fondée en 1784, elle n’a a obtenu sa license de distillation du roi d’Angleterre en 1608, la même année que la fondation de notre bonne vieille ville de Québec. Ça aurait mal paru si cette expression de base n’était pas disponible en SAQ.

En plus d’être le blend le plus connu de la distillerie, le Bushmills Original a connu plein d’appellations différentes au cours des années, allant du simple Bushmills Irish Whiskey, en passant par l’éponyme Old Bushmills jusqu’à l’insolite Bushmills White Bush. Reposant sur un solide whisky de grain en guise de fondation, il est aujourd’hui complété avec assortiment de whiskies plutôt jeunes, élevés en moyenne cinq ans en fûts de bourbon.

Comme le disait si bien le sprinter estonien Reinhold Kesküll (1900-1942):

C’est un préjugé de croire qu’on ne peut partager les préjugés que par préjugé.

Il nous dévoile un coloris plutôt doré et ambré, tel un doux coucher de soleil d’août. D’ailleurs une ravissante occasion d’en prendre un verre.

Nez:
Vanille en puissance, accompagné d’une touche de citron, à son tour soulignée par de la purée de pommes. Ça m’évoque des céréales, voire même du gruau Quaker’s pommes et cannelle.

Bouche:
Doux et sucré, comme du miel et de la cire d’abeille baignant dans un cidre de pomme léger.

Finale:
Arrière-goût un peu minéral, mais pour ce genre de whisky, ça se prend bien. Cède rapidement la place à un infime voile de fumée mielleuse.

Équilibre:
Très abordable en succursale, et si vous voulez vraiment vous en tirer à bon compte, c’est un des que trop rares whiskies disponibles en SAQ Dépôt.

Un beau whisky d’été qui vient casser mon préjugé qui dit que les whiskies irlandais ne sont bons qu’à Noël.

Note:

#079 • Bushmills 16 ans

Bushmills 16

40% alc./vol.
Old Bushmills Distillery, Bushmills, Irlande

On va commencer par un gros merci aux explorateurs de l’Irlande et de l’Écosse pour m’avoir donné la chance de goûter à plusieurs grands whiskies de ce monde, entre autres ce petit bijou irlandais disponible en SAQ, le Bushmills 16 ans.

Bien que la distillerie Bushmills date d’avant cela, elle obtint du roi d’Angleterre et d’Irlande Jacques Ier sa licence de distillation en 1608, comme la ville de Québec, il y a sûrement quelque chose à faire avec cette date, et a été fondée dans le Comté d’Antrim en Irlande du Nord. Elle produit autant des blends que des single malt. L’expression d’aujourd’hui est un single malt de 16 ans d’âge qui est premièrement distillé trois fois à l’irlandaise, puis vieilli en trois temps. La moitié passe son 16 ans dans un ex-fût de bourbon américain, l’autre moitié quant à elle dans un ex-xérès. Il sont ensuite mariés dans un tonneau ayant contenu jadis du porto.

On comprend maintenant d’où vient sa complexité. Comme le disait si bien le postimpressionniste français Paul Gauguin:

Prévenir la trahison, débusquer le faux ami, le jaloux parent, le traître avant qu’il inocule son venin est une opération aussi complexe que de nettoyer l’anus d’une hyène.

La couleur roux foncé de l’élixir nous dévoile rapidement son séjour porto-sherry…

Nez:
Vanille, sucre brûlé, gâteau aux épices, porto, gazon, sherry, fruits des champs. Couche après couche de joyeuse complexité.

Bouche:
Typiquement sherry. Fruité et épicé à l’extrême. Léger caramel.

Finale:
Gomme balloune et épices. De bonne humeur.

Équilibre:
Un des plus doux et fruités irlandais. Un pur plaisir à boire.

Note: