#429 • SMWS 3.217 Bowmore 16 ans

SMWS 3.217 Bowmore 16 ans

55.6% alc./vol.
Distillerie Bowmore, Bowmore, Islay, Écosse

« A Delicatessen Shopping Basket ».

Boom, une autre des bouteilles de la SMWS avec un pilier d’Islay, un Bowmore 16 ans embouteillé cask strength, ça ne peut que promettre de grandes choses.

Distillé le 25 septembre 1997 et vieilli en ex-fûts de xérès, total de 609 bouteilles.

Si vous ne connaissez pas la SMWS vous pouvez continuer à lire. Si vous désirez immédiatement passer à la consommation de la critique de cette bouteille, veuillez sauter les deux prochains paragraphes.

La Scotch Malt Whisky Society, ou SMWS, est le plus grand club de whisky au monde, avec plus de 26 000 membres répartis dans 16 pays. Avec leurs racines au Royaume-Uni, ils sont tellement étendus qu’ils peuvent se permettre d’acheter des fûts de whisky et de les embouteiller afin de les vendre exclusivement à leurs membres.

Toujours des single casks, embouteillés cask strength, sans aucune mention de la distillerie, leurs expressions sont toujours très prisées et encensées. Bien que le pourcentage d’alcool et l’âge du whisky soient indiqués sur la mystérieuse bouteille, aucune mention de la distillerie d’origine ne s’y retrouve. Le seul indice de son origine est sous la forme d’un cryptique code impossible à déchiffrer à mois d’avoir accès à la légende appropriée.

Comme l’aurait si bien dit en pareilles circonstances le grand écrivain Samuel Langhorne Clemens, peut-être mieux connu sous son pseudonyme Mark Twain (1835-1910):

Mettez tous vos oeufs dans le même panier… et surveillez le panier.

Le beau roux-brun d’un single sherry cask.

Nez:
Dattes, fruits secs et chêne. Tout ce qu’on attend d’un vieux fût de xérès. Orange, pierre lavée et tourbe bien dosée. Cuir.

Bouche:
Texture riche et sirupeuse. Planche de chêne gorgée de sherry, prunes, raisins secs et fleur de sel. Incroyablement savoureux.

Finale:
Épices astringentes du xérès. D’une belle longueur, elle étire la fumée et les épices chaudes sur des notes de bois et de tabac. Frise presque la perfection.

Équilibre:
Un combo exquis. On se demande juste si quelques années de plus auraient pu le « pimper » un peu plus…

Note:

#395 • SMWS 3.237 Bowmore 17 ans

SMWS 3.237 Bowmore 17 ans

57.2% alc./vol.
Distillerie Bowmore, Bowmore, Islay, Écosse

« A candle taking its last breath ».

Il fait toujours chaud au coeur de revisiter Bowmore, encore plus quand il s’agit d’un embouteillage de la SMWS. Ici nous avons un malt de 17 ans d’âge, distillé le 25 septembre 1997 pour un lot final de 537 bouteilles.

Si vous ne connaissez pas la SMWS vous pouvez continuer à lire. Si vous êtes déjà au courant (vous devriez vous me suivez le moindrement), veuillez rapidement sauter les deux prochains paragraphes.

La Scotch Malt Whisky Society, ou SMWS, est le plus grand club de whisky au monde, avec plus de 26 000 membres répartis dans 16 pays. Avec leurs racines au Royaume-Uni, ils sont tellement étendus qu’ils peuvent se permettre d’acheter des fûts de whisky et de les embouteiller afin de les vendre exclusivement à leurs membres.

Toujours des single casks, embouteillés cask strength, sans aucune mention de la distillerie, leurs expressions sont toujours très prisées et encensées. Bien que le pourcentage d’alcool et l’âge du whisky soient indiqués sur la mystérieuse bouteille, aucune mention de la distillerie d’origine ne s’y retrouve. Le seul indice de son origine est sous la forme d’un cryptique code impossible à déchiffrer à mois d’avoir accès à la légende appropriée.

Comme le disait si bien l’homme politique britannique John Russell (1792-1878):

Un proverbe est l’esprit d’un seul et la sagesse de tous…

Beau coloris doré teinté de sherry ambré.

Nez:
Subtil parfum tourbé et huileux. Dattes, sucre brun, orange sanguine. Confitures et marmelade, cuir et tabac. Retour de la tourbe.

Bouche:
Chaud caramel salé, cuir et pruneaux. Orge gorgée de xérès, tourbe maritime et pierre lavée, le tout dans des proportions équilibrées, quasi-parfaites.

Finale:
Chaude et langoureuse, le taux d’alcool transportant aisément sur une bonne distance des notes de bois, de cuir et de cinq poivres. Fumée d’un feu de camp au crépuscule sur le bord d’un phare d’Islay.

Équilibre:
Formidable. Un superbe coup de filet pour la SMWS. Pourquoi immanquablement les meilleurs embouteillages que l’on goûte à vie sont toujours ceux que l’on ne reverra jamais?

Note: