#395 • SMWS 3.237 Bowmore 17 ans

SMWS 3.237 Bowmore 17 ans

57.2% alc./vol.
Distillerie Bowmore, Bowmore, Islay, Écosse

« A candle taking its last breath ».

Il fait toujours chaud au coeur de revisiter Bowmore, encore plus quand il s’agit d’un embouteillage de la SMWS. Ici nous avons un malt de 17 ans d’âge, distillé le 25 septembre 1997 pour un lot final de 537 bouteilles.

Si vous ne connaissez pas la SMWS vous pouvez continuer à lire. Si vous êtes déjà au courant (vous devriez vous me suivez le moindrement), veuillez rapidement sauter les deux prochains paragraphes.

La Scotch Malt Whisky Society, ou SMWS, est le plus grand club de whisky au monde, avec plus de 26 000 membres répartis dans 16 pays. Avec leurs racines au Royaume-Uni, ils sont tellement étendus qu’ils peuvent se permettre d’acheter des fûts de whisky et de les embouteiller afin de les vendre exclusivement à leurs membres.

Toujours des single casks, embouteillés cask strength, sans aucune mention de la distillerie, leurs expressions sont toujours très prisées et encensées. Bien que le pourcentage d’alcool et l’âge du whisky soient indiqués sur la mystérieuse bouteille, aucune mention de la distillerie d’origine ne s’y retrouve. Le seul indice de son origine est sous la forme d’un cryptique code impossible à déchiffrer à mois d’avoir accès à la légende appropriée.

Comme le disait si bien l’homme politique britannique John Russell (1792-1878):

Un proverbe est l’esprit d’un seul et la sagesse de tous…

Beau coloris doré teinté de sherry ambré.

Nez:
Subtil parfum tourbé et huileux. Dattes, sucre brun, orange sanguine. Confitures et marmelade, cuir et tabac. Retour de la tourbe.

Bouche:
Chaud caramel salé, cuir et pruneaux. Orge gorgée de xérès, tourbe maritime et pierre lavée, le tout dans des proportions équilibrées, quasi-parfaites.

Finale:
Chaude et langoureuse, le taux d’alcool transportant aisément sur une bonne distance des notes de bois, de cuir et de cinq poivres. Fumée d’un feu de camp au crépuscule sur le bord d’un phare d’Islay.

Équilibre:
Formidable. Un superbe coup de filet pour la SMWS. Pourquoi immanquablement les meilleurs embouteillages que l’on goûte à vie sont toujours ceux que l’on ne reverra jamais?

Note:

#377 • Bowmore 10 ans The Devil’s Casks • Batch 2

Bowmore Devil's Casks Batch 2

56.3% alc./vol.
Distillerie Bowmore, Bowmore, Islay, Écosse

On revisite Bowmore, une des favorites d’Islay avec une expression spéciale limitée malheureusement épuisée aujourd’hui, le Bowmore 10 ans The Devil’s Casks.

Embouteillé en 2014, ce whisky de 10 ans a été vieilli exclusivement dans des fûts de xérès de premier remplissage, chose relativement inusitée pour Bowmore. Le fût du diable fait en partie référence à la légende qui dit que le diable se serait caché dans un fût de Bowmore, ne pouvant rester dans la fameuse église ronde du village

Comme le disait si bien la psychologue du vaisseau spatial canadien Romano Fafard, Valence Leclerc:

Ben voyons Charles, tout le monde sait que le diable est aux vaches…

D’un orange foncé tirant fortement sur le plus profond des crépuscules, ses jambes sont toutes menues et se font passablement attendre. Nez: Bouche: Finale: Équilibre:

Nez:
Les notes du sherry cask mettent la pédale à fond, tabac, raisins et dattes. Muscade, cuir et pruneaux. La tourbe reste présente, mais elle est étouffée par le reste de l’ensemble.

Bouche:
Arrivée en bouche soyeuse mais bien affirmée. Les puissantes notes du sherry cask ne font pas dans la dentelle. On décèle un peu plus la tourbe à ce stade-ci, mais le tableau reste trouble.

Finale:
Longue et intense. La tourbe salée de Bowmore brille enfin ici. Les touches de xérès y sont toujours mais l’harmonie se fait enfin entendre.

Équilibre:
Solide. On a failli me perdre ne cours de route, mais ici la finale est synonyme de rédemption.

Note: