#408 • Auchentoshan American Oak

Auchentoshan American Oak

40% alc./vol.
Distillerie Auchentoshan, Dalmuir, Lowlands, Écosse

En 2015, Beam Suntory faisait emboîter le pas à sa distillerie des Lowlands, Auchentoshan, quant à ce qui a trait à la mode de plus en plus inexorable du retrait de la mention d’âge sur ses embouteillages. On parle ici d’une expression d’entrée de gamme qui se base sur, outre le fait d’être comme tous les autres de la même marque issue d’une triple distillation, un vieillissement fait entièrement dans des fûts de chêne américain de premier remplissage.

Comme le disait si bien l’écrivain irlandais Oscar Fingal O’Flahertie Wills Wilde, ou simplement Oscar Wilde (1854-1900):

Les chutes du Niagara ne sont jamais que la seconde grosse déception de la lune de miel.

Jaune doré tirant de peine et de misère sur tarte à la citrouille.

Nez:
Vanille, citron et orge quand même plaisante. Je suis agréablement surpris de moins retrouver la poche sale habituelle des lowlands que ce à quoi je m’attendais.

Bouche:
Chêne épicé plutôt discret. Retour de la vanille avec une petite vague de fenouil. Peu de citron et de meringue. Pas top, mais pas horrible non plus.

Finale:
Courte et sèche, sur quelques épices volatiles et un rayon de miel passager.

Équilibre:
Un autre triste NAS, sans plus, mais qui ne se prend pas pour un autre non plus. Plaira possiblement au néophyte, mais le connaisseur ne sera pas rassasié. Au mieux un whisky du mercredi soir.

Note: 1 Stars

#302 • Auchentoshan Valinch 2012

Auchentoshan Valinch 2012

57.2% alc./vol.
Distillerie Auchentoshan, Dalmuir, Lowlands, Écosse

Il y a près d’un an, dans le cadre d’une dégustation portant sur les « souvenirs de voyage », nous avons eu droit au Club de Scotch Whisky de Québec à une nouvelle mouture de cette expression cask strength des lowlands, le Auchentoshan Valinch 2012.

Sans mention d’âge, c’est une édition spéciale du Classic qui titre à 57.2% d’alcool.

Le nom Valinch tire son origine bien sûr encore une fois du gaélique écossais. C’est le nom qu’on donnait à la pipette géante utilisée pour soutirer des échantillons de whisky à même le tonneau afin d’y goûter pour bien entendu déterminer s’il est prêt ou non.

Comme le disait si bien le peintre et dessinateur néerlandais Vincent Willem van Gogh (1853-1890) :

Quand on n’a pas de mémoire, on se répète : quand on en a, on répète les autres.

Or ultra léger.

Nez:
Céréales humides et pseudo-poche typique de la distillerie. Citron et plein d’autres agrumes sous une couche de meringue, de vernis et de noix. Un exemple de nez amour-haïne.

Bouche:
Miel épicé et caramel salé. Petits fruits baignant dans des chocolats fourrés à la liqueur.

Finale:
Finale courte sur des notes de vanille, de cherry blossom et de sucre à glacer resté quelques jours sur le comptoir.

Équilibre:
La plupart de mes collègues vous diront que c’est de la merde, mais je persiste à saluer Auchentoshan pour l’audace de leur cask strength, même si le 2011 est meilleur.

Note: 2 Stars