#246 • Arran Port Cask Finish

arran port cask

50% alc./vol.
Distillerie Arran, Lochranza, Île d’Arran, Écosse

Je prends enfin le temps ici de compléter, après six mois, mon tour de la Whiskies of the World Expo de San Jose avec un truc qui à l’époque n’était pas disponible au Québec, le Arran Port Cask Finish.

Apparue sur le marché en 2010, cette expression est, comme son nom l’indique, affinée en fûts de porto. La durée de sa première maturation est d’environ huit ans et s’effectue en ex-barriques de bourbon. La portion suivante passée dans les fûtailles de porto varie d’une cuvée à l’autre, mais ne dépasse généralement pas les quelques mois.

La distillerie l’embouteille ensuite au taux respectable de 50% d’alcool. On peut donc jouer avec quelques gouttes d’eau à notre gré et il nous restera toujours une belle marge de manoeuvre.

Comme le disait si bien l’homme politique canadien et 20e lieutenant-gouverneur du Québec, l’honorable Onésime Gagnon (1888-1961) :

Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.

Belle couleur de pêche rosée.

Nez:
Une douce tourbe lève le rideau sur herbe et malt, avec les accents délicats des fruits du porto.

Bouche:
Principalement fruité, avec des notes parsemées de vanille tourbée, de pêche et d’orange amère.

Finale:
Avec un restant de fumée amère et de fruits acides, c’est un peu ici qu’on commence à réaliser ses lacunes.

Équilibre:
On dirait que la tourbe fait ici office de vilain petit canard. Son exubérance nous en fait tristement oublier le porto. Demeure tout de même un excellent malt.

Note:

#070 • Arran 10 ans

Arran 10

46% alc./vol.
Distillerie Arran, Lochranza, Île d’Arran, Écosse

Un gros merci à Pierre-Luc d’avoir traîné chez nous son Arran 10 pour égayer un des premiers barbecues de l’année.

Le Arran 10 ans est l’expression de base de la seule distillerie de l’île d’Arran, l’éponyme Distillerie Arran. La distillerie est l’une des plus jeunes en opération, sa fondation et mise en route datant de 1994.

Au fil des années, plus d’une cinquantaine de distilleries ont été en fonction sur l’île, certaines moins légales que d’autres. Lagg, la dernière distillerie légale a fermé ses portes en 1837. Il aura fallu plus de 150 ans pour que l’île d’Arran produise du whisky à nouveau. Comme l’aurait si bien dit le regretté Vincent Price en pareilles circonstances:

Les hommes disent que le temps passe. Le temps dit que le hommes passent…

D’un teint ambré très pâle, ce scotch ne demande qu’à être goûté.

Nez:
Fruits salés, pomme salée voire même pomme-cheddar. Jujubes frais.

Bouche:
Sel marin, noix salées. Le malt est plus faible que je ne l’aurais souhaité. Retour des fruits salés.

Finale:
Des vapeurs de vanille remontent. Canneberges roulées dans le beurre. Pas très long comme finale.

Équilibre:
Un whisky qui gagnerait à se calmer le ponpon sur les fruits pour laisser place aux céréales.

Note: