#357 • Arran 17 ans

Arran 17

46% alc./vol.
Distillerie Arran, Lochranza, Île d’Arran, Écosse

Ce n’est pas à tous les jours qu’on se tape un scotch dans ces âges-là, un beau 17 ans de la distillerie Isle of Arran, dégusté lors d’une soirée de Québec Whisky.

C’est une édition spéciale limitée à 9000 bouteilles, faisant partie d’un lot de whiskys en vieillissement qui ont contribué au lancement de l’expression de 18 ans en 2015.

Distillé à partir de malt non-tourbé et vieilli dans des fûts ayant contenu du délicieux xérès.

Comme le disait si bien le mathématicien et physicien suisse Johann Bernoulli (1667-1748):

Ô Seigneur, accordez-moi la patience, et tout de suite !

Rayon de miel foncé, orange profond, presque rouillé.

Nez:
Un océan de vanille citronnée nous révèle sous ses vagues de l’orange, du miel et une goutte de gingembre, le tout dans une subtilité désarmante.

Bouche:
Extrêmement doux, mielleux et fruité. Une pointe d’épices ouvre le bal pour une procession de pommes, de vanille et de latte de chêne gorgée de xérès.

Finale:
Ne traîne pas très longtemps, mais marque des points avec ses notes de raisin, de pomme et de toffee.

Équilibre:
Un des plus grands Arran, c’est certain. C’est pas juste bon, c’est divin. Une autre édition limitée qu’on risque de ne jamais voir en SAQ.

Note:

#353 • Arran 12 ans Cask Strength Batch 2

Arran 12 ans Cask Strength

53.6% alc./vol.
Distillerie Arran, Lochranza, Île d’Arran, Écosse

Nous avons droit aujourd’hui à une édition plutôt rare de la distillerie Isle of Arran, on remercie Québec Whisky pour un échantillon de Arran 12 ans Cask Strength Batch 2.

Conçu à partir de 17 fûts de xérès de premier remplissage et de 4 autres de second remplissage, c’est une édition limitée à 13200 bouteilles et embouteillée en septembre 2012.

Les Arran à ce taux d’alcool sont chose rare, alors il faut en profiter quand le train passe.

Comme le disait si bien Obi-Wan Je-ne-sais-qui:

La Force, qui donne au Chevalier Jedi son pouvoir. C’est une sorte de fluide créé par tout être vivant, une énergie qui entoure et nous pénètre, et qui maintient la galaxie en un tout unique.

Bel ambre neutre et doré, riche et profond.

Nez:
Un beau malt grillé se marie au chêne et à la vanille dans un chaudron contenant des pommes caramélisées.

Bouche:
Gâteau crémeux à la vanille noyé dans les épices du cask strength. Impossible de passer à côté des fraises dans la crème fouettée et du café en grains.

Finale:
À court terme on reste sur épices et crème, mais les fruits tropicaux continuent à surfer éternellement.

Équilibre:
Excellent, principalement à cause de la subtilité de son taux d’alcool élevé. À moins que ça je ne suis pas certain qu’on aurait autant flippé.

Note:

#352 • Arran Robert Burns Blended Scotch Whisky

40% alc./vol.
Distillerie Arran, Lochranza, Île d’Arran, Écosse

On continue à rattraper notre retard de dégustation avec cet échantillon d’une dégustation de Québec Whisky de l’an dernier, le Arran Robert Burns Blended Scotch Whisky.

Arran a élaboré ce blend en l’honneur du poète écossais Robert Burns, le « fils préféré de l’Écosse », et est même endossé par la World Burns Federation.

Comme le disait si bien ce dernier:

Il suffit d’un gramme de merde pour gâcher un kilo de caviar, alors qu’un gramme de caviar n’améliore en rien un kilo de merde.

Relativement jaune-vert, sur des jeunes tons entre citrouille et moutarde.

Nez:
Belle fougue et fraîcheur au nez, sur des accents marqués de malt et de poire, de citron avec un brin de fines herbes et de gingembre. Au deuxième nez l’orge grillée l’emporte haut la main.

Bouche:
Miel et citron sur épices et malt sucré. D’une grande mais maladroite légèreté, on reste tout de même sur de fortes notes de pommes vertes.

Finale:
Moyennement longue avec un certain manque de caractère. La complexité se fait vraiment remarquer par son absence.

Équilibre:
Un bon choix pour débuter la soirée, bien des néophytes vont tomber en amour avec, mais il faut avoir la persévérance d’aller un peu plus de l’avant.

Note:

#255 • Arran Madeira Wine Cask Finish

Arran Madeira Finish

50% alc./vol.
Distillerie Arran, Lochranza, Île d’Arran, Écosse

J’ai enfin le temps coucher sur papier ici mon évaluation d’une mini qui traînait depuis trop longtemps, près d’un an, dans ma boite à minis, le Arran Madeira Wine Cask Finish.

C’est une édition spéciale d’Arran qui, après avoir séjourné huit ans en barriques de bourbon, ont rallongé leur sommeil de dix mois en fûtailles de madère, ce vin fortifié à appellation d’origine contrôlée tel le porto, mais provenant de l’archipel portugais éponyme.

Comme le disait si bien ce célèbre proverbe portugais:

L’eau fait du bien, mais seulement celle qui contient du vin.

Ambre orangé et légèrement rosé, chair de citrouille.

Nez:
Fraises et épices du vin de madère nous accueillent à bras ouverts avec un voile de muscade. On poursuit sur eau de rose infusée au chêne et à la noix de coco.

Bouche:
Baies séchées, orange, amandes et gingembre. Sucre d’orge en puissance. J’ai tout de même l’impression que le taux d’alcool occulte peut-être certaines saveurs ici.

Finale:
Assez longue, ponctuée d’orange, de gingembre et de cannelle.

Équilibre:
Arran reste un superbe malt à la base, mais je ne peux m’empêcher de croire que cette finition spéciale aurait pu s’en tirer à 46, voire même à 43% d’alcool sans heurt, et ça l’aurait peut-être même amélioré.

Note:

#246 • Arran Port Cask Finish

arran port cask

50% alc./vol.
Distillerie Arran, Lochranza, Île d’Arran, Écosse

Je prends enfin le temps ici de compléter, après six mois, mon tour de la Whiskies of the World Expo de San Jose avec un truc qui à l’époque n’était pas disponible au Québec, le Arran Port Cask Finish.

Apparue sur le marché en 2010, cette expression est, comme son nom l’indique, affinée en fûts de porto. La durée de sa première maturation est d’environ huit ans et s’effectue en ex-barriques de bourbon. La portion suivante passée dans les fûtailles de porto varie d’une cuvée à l’autre, mais ne dépasse généralement pas les quelques mois.

La distillerie l’embouteille ensuite au taux respectable de 50% d’alcool. On peut donc jouer avec quelques gouttes d’eau à notre gré et il nous restera toujours une belle marge de manoeuvre.

Comme le disait si bien l’homme politique canadien et 20e lieutenant-gouverneur du Québec, l’honorable Onésime Gagnon (1888-1961) :

Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.

Belle couleur de pêche rosée.

Nez:
Une douce tourbe lève le rideau sur herbe et malt, avec les accents délicats des fruits du porto.

Bouche:
Principalement fruité, avec des notes parsemées de vanille tourbée, de pêche et d’orange amère.

Finale:
Avec un restant de fumée amère et de fruits acides, c’est un peu ici qu’on commence à réaliser ses lacunes.

Équilibre:
On dirait que la tourbe fait ici office de vilain petit canard. Son exubérance nous en fait tristement oublier le porto. Demeure tout de même un excellent malt.

Note:

#070 • Arran 10 ans

Arran 10

46% alc./vol.
Distillerie Arran, Lochranza, Île d’Arran, Écosse

Un gros merci à Pierre-Luc d’avoir traîné chez nous son Arran 10 pour égayer un des premiers barbecues de l’année.

Le Arran 10 ans est l’expression de base de la seule distillerie de l’île d’Arran, l’éponyme Distillerie Arran. La distillerie est l’une des plus jeunes en opération, sa fondation et mise en route datant de 1994.

Au fil des années, plus d’une cinquantaine de distilleries ont été en fonction sur l’île, certaines moins légales que d’autres. Lagg, la dernière distillerie légale a fermé ses portes en 1837. Il aura fallu plus de 150 ans pour que l’île d’Arran produise du whisky à nouveau. Comme l’aurait si bien dit le regretté Vincent Price en pareilles circonstances:

Les hommes disent que le temps passe. Le temps dit que le hommes passent…

D’un teint ambré très pâle, ce scotch ne demande qu’à être goûté.

Nez:
Fruits salés, pomme salée voire même pomme-cheddar. Jujubes frais.

Bouche:
Sel marin, noix salées. Le malt est plus faible que je ne l’aurais souhaité. Retour des fruits salés.

Finale:
Des vapeurs de vanille remontent. Canneberges roulées dans le beurre. Pas très long comme finale.

Équilibre:
Un whisky qui gagnerait à se calmer le ponpon sur les fruits pour laisser place aux céréales.

Note: