#371 • Amrut Kadhambam

Amrut Kadhambam

50% alc./vol.
Distillerie Amrut, Bangalore, Inde

On retourne en Inde ici avec une expression spéciale d’Amrut, le Kadhambam, qui signifie « mélange » en Tamoul.

Mélange en effet, ce puissant malt à 50% d’alcool est issu de trois types de fûts différents ayant contenu du xérès oloroso, du rhum et du brandy Bangalore Blue.

Comme le disait si bien le cardinal Léger à sa servante:

Quand on regarde attentivement un cochon d’Inde, on remarque : premièrement que ce n’est pas un cochon, deuxièmement qu’il n’est pas d’Inde, et qu’en définitive seul le “d’ ” est authentique.

Rayon de miel riche et profondément orangé.

Nez:
Chêne poussiéreux marqué par une forte céréale et une pointe de tourbe à peine perceptible. Traces de jeune mélasse au loin.

Bouche:
Agréable texture en bouche, les céréales laissent doucement le fût s’exprimer sur des notes de bois et de fruits séchés. Un léger caramel salé nous emmène vers un amas d’épices. On le trouve un peu plus mature ici.

Finale:
Retour sur un grain un peu fade ainsi que sur le bois de chêne et une poignée de fruits un peu plus juteuse.

Équilibre:
Très joli coup Amrut, mais vous m’avez habitué à mieux.

Note: 3 Stars

#342 • Amrut Peated

Amrut Peated

46% alc./vol.
Distillerie Amrut, Bangalore, Inde

Je vous ramène aujourd’hui en Inde, chez nos amis de chez Amrut, qui se sont pendant les dernières années bâti une solide réputation qui laisse la plupart des autres producteurs indiens de whisky dans la poussière.

Allons-y avec une expression tourbée de ce single malt, le justement nommé Amrut Peated.

Élaboré avec le même soin que le reste de la gamme de la distillerie, subissant les mêmes conditions climatiques de vieillissement et embouteillé à 46% d’alcool, il ne devrait laisser personne indifférent.

Comme le disait si bien l’épouse du seizième président américain Abraham Lincoln et première dame des États-Unis de 1861 à 1865, Mary Ann Todd Lincoln (1818-1882):

Il n’y a pas d’homme plus aveugle que celui qui a déjà fait son choix.

Bel ambré doré intense.

Nez:
Pas exceptionnellement tourbé si je le mesure à mes attentes. Chêne, caramel, malt grillé, miel et toffee salé. Vanille et pommes vertes fraîches.

Bouche:
Le caramel salé et la tourbe frappent bien ici. Feu de camp, bois de chêne brûlé. Poivre blanc. un superbe équilibre entre la tourbe et le sucre.

Finale:
Longue avec beaucoup de fumée résiduelle. Caramel, vanille et chocolat noir sont aussi de la partie.

Équilibre:
On s’attend en général à un peu plus venant de la part de quelque chose qui s’annonce aussi « peated ». C’est loin d’être un monstre de tourbe, mais c’est un sacré bon whisky.

Note: 4 Stars