#447 • Gibson’s Finest Sterling

Gibson’s Finest Sterling

40% alc./vol.
Hiram Walker & Sons Limited, Windsor, Ontario, Canada

Retour dans les whiskys canadiens aujourd’hui avec un blend de la gamme Gibson’s Finest, le Sterling.

C’est un assemblage de maïs, de seigle et d’orge maltée, qui est embouteillé sans mention d’âge. Selon la distillerie, c’est un whisky de qualité supérieure qui saura plaire aussi bien au connaisseur qu’au débutant.

Hmmmm…

Comme le disait si bien l’écrivain américain de science-fiction William Gibson, un des leaders du mouvement cyberpunk (1948-):

Si les Anglais peuvent survivre à leur cuisine, ils peuvent survivre à tout.

Assez clair, manque de ce roux typiquement canadien.

Nez:
On commence sur quelques épices vanillées, pour ensuite traverser un mince rideau d’alcool. De l’autre côté on est ravis de découvrir le rye et le maïs dans une confortable étreinte. Chêne, un peu de citron et de sirop de table.

Bouche:
Belle texture sirupeuse qui se traduit au goût par un raz-de-marrée de caramel crémeux et de sucre brun. Sirop d’érable même. Le seigle et les épices offrent une complémentarité bienvenue.

Finale:
Chaude et épicée, mais qui tombe rapidement en morceaux de métal, d’acétone et de fruits amers. Très désagréable.

Équilibre:
Assez impressionnant si on fait abstraction de sa finale horrible.

Note:

#440 • Lot No40 Cask Strength 12 ans

Lot 40 Cask Strength 12 ans

55% alc./vol.
Hiram Walker Distillery, Windsor, Ontario, Canada

Il y a quelques mois, chez Québec Whisky, nous recevions Spencer Gooderham, descendant de la lignée Gooderham & Worts et ambassadeur pour la distillerie Hiram Walker.

Certains d’entre vous ont sûrement entendu parler du fameux Lot No40 Rye Whisky, récipiendaire de nombreux prix et éloges, dont meilleur whisky aux Canadian Whisky Awards 2015.

Et bien un des grands succès de la soirée fut un de ses grands cousins, brut de fût et composé à 100% de seigle, le Lot No40 Cask Strength 12 ans. Il fait partie de la Northern Border Collection 2017. En voici sans plus tarder la critique.

Comme le disait si bien l’acteur et chanteur comique britannique Alfred Hawthorn Hill, dit Benny Hill (1924-1992):

Le risque qu’il y ait une bombe dans un avion est de un sur un million. Le risque qu’il y ait deux bombes dans un avion est de un sur cent milliards. La prochaine fois que vous prendrez l’avion, diminuez les risques, emmenez votre bombe!

Nez:
Rye explosif, fruits frais et verts, sucre d’orge et pain d’épice. Cannelle en puissance.

Bouche:
Caramel chaud, rye ultra-épicé, bonbons à la menthe poivrée, fruits dans leur sirop, taux d’alcool qui se fait beaucoup moins subtil que prévu.

Finale:
Longue, chaude, incroyablement poivrée. Le rye continue à dominer en maître.

Équilibre:
Une bombe de rye, si l’expression se peut. Excellent.

Note: