#024 • Macallan Sienna

Macallan Sienna

43% alc./vol.
Distillerie Macallan, Craigellachie, Speyside, Écosse

Coup de coeur de la Soirée Macallan du 21 février: le Sienna. Quand même rares sont les whiskys à plus de 100$ dont je crois le prix justifié, et bien le Macallan Sienna en fait partie. Tellement en fait que j’ai de la difficulté à trouver les mots pour vous l’introduire…

Je vais donc vous quitter sur ces paroles d’Igor Severianine qui se prêtent bien à l’occasion:

Nuptiale est toute nuit pour la femme raffinée…

Nez:
Agrumes, fruits secs, épices. On sent le chêne européen. Celui qui le laisse s’ouvrir se voit récompensé par des notes de miel et de noix.

Bouche:
Épices, fruits, mini fumée. Une belle ampleur qui remplit la bouche. Chaud et moelleux. Moelleux. Qui veut un whisky moelleux? Whisky moelleux pour tout le monde!

Finale:
Assez longue, chaude et réconfortante. Très agréable. Sa longueur est la seule chose qui vient nous empêcher de déscendre la bouteille en une soirée entre potes…

Équilibre:
Plein d’émotion, chaleureux, automnal, soirée de septembre ou d’octobre sur la terrasse avec chandail de laine, Mon chalet au Canada… Qui a besoin d’eau quand on a du Macallan Sienna? Vraiment difficile de mettre plus de mots là-dessus.

Vraiment mon coup de coeur de la 1824 series

Note:

#023 • Macallan Fine Oak 10 ans

Macallan Fine Oak 10

40% alc./vol.
Distillerie Macallan, Craigellachie, Speyside, Écosse

En guise de troisième scotch de la soirée Macallan, nous retournons à la base afin de mieux pouvoir comparer avec la nouvelle gamme 1824 series, nous nous attaquons au bon vieux Macallan Fine Oak 10 ans.

La gamme des Fine Oak est caractérisée par plusieurs qualités hors du commun. Dans un premier temps, les whiskys Macallan ont un des plus petits coeurs de chauffe au monde, avec seulement environ 16% du distillat total jugé bon pour les tonneaux. Ce whisky voit aussi trois types de fûts au cours de son vieillissement; du chêne européen ayant contenu du sherry, du chêne américain ayant lui aussi contenu du sherry, pour finir avec des barils de chêne américain ayant contenu du bourbon. Au risque de parler à travers mon chapeau, je vais maintenant citer l’ambassadeur canadien pour Macallan, Marc Laverdière, pour compléter la leçon.

La gamme The Macallan Fine Oak bénéficie d’un triple vieillissement: 1- ex fûts de Bourbon (chêne Américain), 2- ex fûts de Sherry – Xérès (chêne Européen) et 3- des fûts de chêne Américain qui ont servi à fabriquer du Xérès Oloroso. Donc, on met le même distillat dans trois fûts différents, on attend 10 ans (ou 15 ou 21…) après quoi on assemble les fûts sélectionnés par Bob & Ian et voilà: The Macallan Fine Oak 10 ans (ou 15, ou 21…).[…]

Passons maintenant aux savoureuses notes de dégustation…

Nez:
Une touche de poire. Ensuite orge mielleux, chêne légèrement vanillé. Souvenirs de bourbon. Douceur désarmante mais qui n’enlève rien à la virilité intrinsèque du Macallan.

Bouche:
Bonne dose boisée qui vient du chêne. Petits fruits dans un léger sirop. Très léger et doux. J’ai par contre de la difficulté à discerner la touche de sherry.

Finale:
Courte mais affirmée. Disparaît rapidement mais on l’apprécie le temps que ça dure.

Équilibre:
Doux, léger, un scotch d’été. Maudit que j’ai hâte à cet été. Quelle terrasse me l’offrira? Ça ressemble à ma galerie. Il en reste pas mal en SAQ, mais cette expression est sur ses derniers milles, dépêchez-vous, on ne sait jamais quand le sentiment d’urgence envahira la ville et videra nos succursales.

Note: