#433 • Glenlivet Cipher

Glenlivet Cipher

48% alc./vol.
Distillerie Glenlivet, Ballindalloch, Speyside, Écosse

C’est un whisky plutôt cryptique auquel nous nous attardons aujourd’hui, le Glenlivet Cipher.

On a utilisé ici un assemblage de fûts jamais vu chez Glenlivet. Cette expression limitée comprend un mariage de fût de xérès et de fûts de chêne américain, tous deux de premier remplissage. Pas de coloration, pas de filtrage à froid, on embouteille à 48%, et voilà!

On l’appelle le cipher, qui veut dire en anglais chiffrer (le contraire de déchiffrer), pour le mystère qui l’entoure. Aujourd’hui ses notes de dégustation sont dévoilées, mais lors de son lancement on demandait aux fans ce qu’il y goûtaient. Le tout pouvait être entré sur le site web de la distillerie. Un jeu amusant quoi.

Comme le disait si bien Morpheus:

Je ne peux que te montrer la porte, c’est à toi qu’il appartient de la franchir…

Nez:
Plus discret que ce à quoi je m’attendais, sur de sublimes notes de miel, de bois et de gingembre. Orge, vanille et fleurs. Citron et caramel.

Bouche:
Belle texture huileuse qui ouvre la porte au miel crémeux, à la pomme Granny Smith, à la vanille, aux épices et au chêne.

Finale:
Sucrée, fruitée, longue et agréable, à peine fumée.

Équilibre:
Un autre NAS à succès de Glenlivet. Un beau produit avec une facture qui plaît à tous nos sens sauf à notre portefeuille.

Note:

#431 • Macallan 12 ans Double Cask

Macallan 12 Double Cask

40% alc./vol.
Distillerie Macallan, Craigellachie, Speyside, Écosse

Son passage aux No-Age Statement s’étant heurté à beaucoup de critiques de la part des amateurs de scotch, on assiste ici à un retour aux sources pour Macallan avec une nouvelle expression, le 12 ans Double Cask.

C’est un assemblage de fûts de chêne américain et espagnol, tous deux ayant contenu du xérès. La proportion de chêne américain est légèrement supérieure, mais soyez assurés que le tout a été soigneusement vieilli pendant au moins 12 ans.

Comme le disait si bien le célèbre astronome bavarois Johannes Kepler (1571-1630):

Un enfant prodige est un enfant dont les parents ont beaucoup d’imagination.

Doré assez léger rappelant le Macallan Gold.

Nez:
Orge, malt, miel, vanille et fleurs blanches. L’influence du xéres y est, mais bien plus discrète que dans les autres embouteillages agés de la distillerie. Une fois reposé, le caramel, les fruits secs et le toffee se révèlent.

Bouche:
Miel, vanille et sherry épicé, quoique légèrement timide. Assez frais mais pas jeune. Le vieillissement est bien contrôlé. Le bois et le caramel arrivent dès la seconde gorgée.

Finale:
Chaude et épicée, elle nous offre une longueur raisonnable. Notes de bois sec, de sherry et de vanille. Pointe de cacao.

Équilibre:
Le retour de l’enfant prodige. Bien que la distillerie revient enfin avec une mention d’âge sur la bouteille, Macallan reste Macallan, donc son prix est fixé en conséquence.

Note: