#462 • Old Malt Cask Mortlach 15 ans 1996

Old Malt Cask Mortlach 15 ans

50% alc./vol.
Distillerie Mortlach, Dufftown, Speyside, Écosse

Un Mortlach pour aujourd’hui, mais pas un Mortlach comme les autres, un Mortlach de 15 ans d’âge provenant de la série Old Malt Cask de l’embouteilleur indépendant Hunter Laing, autrefois associé à Douglas Laing.

La gamme Old Malt Cask a débuté avec un lot de 50 embouteillages en 1998 afin de commémorer le 50e anniversaire de la firme Douglas Laing. De nos jours, sous la marque Hunter Laing, il en existe bien plus. Tous les embouteillages de cette gamme ne sont pas filtrés à froid et ne contiennent pas de colorant.

Ce Mortlach a été distillé en août 1996 et embouteillé en août 2011 depuis le fût #DL REF7647, pour un magot de 350 bouteilles.

Comme le disait si bien mon chum de brosse Churchill (1874-1965):

Ce qui distingue l’homme de la bête, c’est que la bête n’est pas toujours obligée de lutter pour ne pas se comporter comme un homme.

Jaune foin presque transparent, que qui est étonnant vu son âge important.

Nez:
Légèrement agressif, sur des notes de vanille et d’orange. Un peu d’amandes, de citron et de miel prennent leur place avec un peu de patience.

Bouche:
Huileux et mielleux à la fois. Citron et épices, vanille et un tout petit peu de bois. Belle surprise.

Finale:
Assez longue et sèche, ponctuée de touches de citron, de chocolat et encore d’épices.

Équilibre:
Le choix du type de fût laisse j’ai l’impression à désirer, malgré que son taux d’alcool se veut un peu rédempteur. Toutefois ça revient un peu cher pour se débarrasser d’un rhume.

Note:

#460 • Glenfiddich 15 ans Refill Bourbon Cask Sample

Glenfiddich Straight from the Cask Refill Wood

54.5% alc./vol.
Distillerie Glenfiddich, Dufftown, Speyside, Écosse

Un des perks les plus épiques d’écrire des critiques de spiritueux, c’est quand les compagnies vous font goûter des trucs qui ne sont pas sur le marché. Dans ce rayon, Glenfiddich sont pas mal dans les plus généreux. Faut croire que pour eux notre opinion est importante ;)

Voici donc un échantillon de l’alléchant Glenfiddich 15 ans Refill Bourbon Cask!

Comme le disait si bien le prêtre catholique, professeur, historien, intellectuel nationaliste, écrivain et conférencier québécois Lionel Groulx (1878-1967):

Éduquer ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu.

Beau doré un peu trouble.

Nez:
Le bois poussiéreux, le malt et les épices sont dans l’oeil du cyclone. Miel et vanille autour, c’est un nez qui cache bien son jeu au niveau de son taux d’alcool.

Bouche:
Miel et sucre d’orge au départ, suivi de fruits secs avant de laisser le feu prendre avec les épices.

Finale:
Retour du chêne et de la poussière, accompagnés de plein de pointes bourbonnesques, le feu de la cannelle en prime.

Équilibre:
Bien que l’on comprenne les raisons derrière le fait que c’est embouteillé tel quel, c’est quand même dommage qu’on ne reverra probablement plus cela…

Note:

#454 • Glenlivet Single Cask 19 ans Delnabo

Glenlivet Delnabo 19

51.3% alc./vol.
Distillerie Glenlivet, Ballindalloch, Speyside, Écosse

Glenlivet a l’agréable habitude de nous sortir un bon Single Cask édition spéciale exclusif au Canada environ à tous les ans.

On goûte ici l’édition 2015, appelée « Delnabo » en l’honneur d’une vieille distillerie du même nom. Elle a été fondée en 1830 pour être rachetée peu après par George Smith. Il l’a fermée et transformée en ferme quand la construction de sa distillerie Glenlivet fut achevée en 1858.

Ce Single Cask, âgé de 19 ans, provient du fût #125995 et a été embouteillé le 06/07/2015.

Comme le disait si bien le cardinal Léger à sa servante:

Le luxe est une habitude qui se contracte facilement.

Jaune teinté d’un sépia un peu trouble.

Nez:
Miel et poires, gouttes de rosée et fruits des champs. Caramel et vanille. L’orge typique de Glenlivet se fait plus discrète au profit des autres éléments. L’alcool se fait presque invisible à cette étape.

Bouche:
Avalanche de fruits frais dans un sirop épais. Chêne, pommes et poires, épices endiablées. Pointe de cuir à la fin.

Finale:
Les épices et le taux d’alcool nous transportent longtemps sur une planche de chêne sèche.

Équilibre:
Un autre bon coup de Glenlivet dans cette nouvelle ère des whiskies trop chers pour leur absence de mention d’âge. Bon, il n’est pas donné lui non plus, mais même une coche en-dessous du Tomnabat Hill, c’est un embouteillage crissement solide.

Note:

#449 • Singleton of Dufftown Reserve Collection Unité

Singleton of Dufftown Unité

40% alc./vol.
Dufftown Whisky Distillery, Dufftown, Banffshire, Écosse.

L’embouteillage d’aujourd’hui provient d’un petit village du Speyside qui abrite non moins de six (6) distilleries de scotch, Dufftown. Outre Balvenie, Glenfiddich, Kininvie, Glendulan et Mortlach, on y retrouve l’homonyme distillerie Dufftown.

Cette dernière, en plus de produire pour les blends Bell’s, embouteille une gamme de single malts comprenant entre autres un 12, un 15 et un 18 ans, sous l’appellation Singleton of Dufftown.

Comme le disait si bien le mathématicien français Adrien-Marie Legendre (1752-1833):

Le bonheur fait quelquefois comme le beau monde, il arrive sur le tard.

Texture visuellement grasse avec une généreuse teinte ambrée.

Nez:
Herbe et fruits dilués dans un fond de verre d’eau de rose. Vanille et poire avec un peu d’orge séchée.

Bouche:
Texture fade et transparente en bouche. Goût dilué de salade de fruits, de melon et de caramel au beurre. De bonnes saveurs dans l’ensemble, mais qui auraient pu être plus franches.

Finale:
Courte et fade sur des notes de bois, de cerise et d’épices.

Équilibre:
Pas méchant, mais beaucoup trop gêné. Peut-être que les saveurs auraient percé un peu plus à un taux d’alcool supérieur.

Note:

#441 • BenRiach 12 ans Sherry Cask

Benriach Sherry 12 ans

46% alc./vol.
Distillerie BenRiach, Elgin, Speyside, Écosse

Aie aie aie, il me semble que j’aurais du critiquer ce Benriach depuis fort longtemps, c’est une expression qui s’est longtemps vendue en SAQ et si vous êtes chanceux vous pourriez en scorer une si vous voyagez ne serait-ce qu’un petit peu.

C’est un sublime malt issu d’un vieillissement exclusif en fûts de xérès Oloroso et Pedro Ximénez, 12 ans minimum!

Comme le disait si bien le prêtre jésuite français, théologien de renom et membre de l’Académie française, le cardinal Jean Daniélou (1905-1974):

L’Homme le plus mature de la Terre doit en être aussi le plus ennuyeux!

Sherry orangé et d’apparence fruitée.

Nez:
Xérès, pas étonnant, cerise noire, noix, caramel salé, et dattes. Simple, mais plaisant et bien construit.

Bouche:
Raisins juteux, caramels crémeux Kraft, belles épices comme cannelle et poivre blanc. Nougat, orge et bois de chêne. Un vrai délice qui nous fait en redemander.

Finale:
Chaude et intéressante. Ses notes de xérès, de paprika fumé et de cacao s’allongent pour notre plus grand plaisir.

Équilibre:
Simple et efficace, un sherry cask de cette qualité à ce prix-là mérite qu’on fasse le détour en SAQ.

Note:

#437 • Benromach 10 ans

Benromach 10

43% alc./vol.
Distillerie Benromach, Forres, Speyside, Écosse

On se tape aujourd’hui la nouvelle expression-phare de la distillerie de Gordon & MacPhail, le Benromach 10 ans.

Pour ses neuf premières années de maturation, ce malt a été contenu à raison de quatre parts sur cinq dans des fûts de bourbon pour une part de fûts de xérès. Pour une année supplémentaire, car il fallait bien arriver à dix, la totalité de l’assemblage a été vieilli en futailles de sherry.

Aux World Whisky Awards 2014, ce Benromach 10 ans a remporté l’or dans la catégorie « Meilleur Speyside Single Malt – 12 Ans et Moins ».

Comme le disait si bien la duchesse Suzanne de Bourbon, aussi comtesse de la Marche (1491-1521):

Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n’en est pas plus grand pour cela.

Or pur qui se prélasse au soleil.

Nez:
Malt grillé, miel, tourbe et sherry nous offrent un ballet des plus enivrants. Une cuillère de Nutella marbré et un brin de phénol affirmé referment le cercle.

Bouche:
Miel et raisins secs frais. Dattes juteuses et oranges. Un discret nuage tourbe enveloppe le tout.

Finale:
Chaude et épicée, marquée par le bois et le xérès. Perdure un bon bout de temps. Cacao.

Équilibre:
Un excellent dram. On reste en terrain connu, mais ça reste fort bien exécuté.

Note: