#051 • Glen Garioch 12 ans

Glen Garioch 12

48% alc./vol.
Distillerie Glen Garioch, Oldmeldrum, Highlands, Écosse

Glen Geery. C’est comme ça qu’on doit prononcer le nom de la seconde distillerie et du troisième scotch whisky de notre soirée de dégustation formative avec Iain McCallum au Club de Scotch Whisky de Québec le 23 avril dernier.

Glen Garioch fut fondée en 1794 et appartient aujourd’hui à Morrison Bowmore Distillers, qui à son tour appartient à nos amis de chez Suntory au Japon. Pour citer l’auguste Bill Murray:

For a relaxing time, make it Suntory time…

L’expression de 12 ans de Glen Garioch est la première de deux que nous avons dégustée. Les highlands se font timides sur ces pages, alors je suis ravi de l’arrivée d’une occasion de critiquer non pas une, mais deux expressions de Glen Garioch.

Nez:
D’une douceur singulière, agrumes, lilas, melon, touche de barbe à papa. Le haut degré d’alcool pince à peine les narines.

Bouche:
Chaud et mielleux, les épices et le peu de vanille cèdent la place à une marée de caramel salé.

Finale:
Une petite vague de fleur de sel fait durer le bonheur.

Équilibre:
Vivement le choix de garder son taux à 48%, je ne crois pas qu’on aurait autant apprécié à moins que ça. Il ne faut jamais abaisser un taux d’alcool sans raison valable, fiez-vous à Maker’s Mark pour vous le rappeler. Comme disait Alec Baldwin il y a fort longtemps:

Si l’autorité n’a pas d’oreille pour écouter, elle n’a pas de tête pour gouverner.

Note:

#050 • Auchentoshan Three Wood

Auchentoshan Three Wood

43% alc./vol.
Distillerie Auchentoshan, Dalmuir, Lowlands, Écosse

Scotch Whisky numéro deux de mardi dernier avec Iain McCallum et les joyeux lurons de Québec Whisky, le Auchentoshan Three Wood. Pourquoi trois bois? Non Steve, ce n’est pas un jeu de mots sur le golf, c’est une question de maturation.

Une belle grosse maturation juteuse de 12 ans répartie dans trois fûts différents: dix ans ex-bourbon américain, un an ex-sherry oloroso et une dernière année dans des tonneaux ayant contenu du sherry pedro ximénez. Au premier coup d’oeil ça peut paraître effrayant, chaotique même, mais restez assurés que ça ne fait qu’enrichir le caractère unique de cette expression.

Visuellement il est plus roux foncé que le 12 ans. C’est maintenant qu’on va vérifier si le dicton qui dit que les roux n’ont pas d’âme est fondé…

Nez:
Chocolat à l’orange, raisins, feuilles de tabac. Unique. Acidité plaisante.

Bouche:
Vanille et sherry surplombent des épices mordantes. Caractère hyper boisé. On hésite à l’avaler pour le garder en bouche encore un tout petit peu…

Finale:
Tous plein de petits fruits. Chaud et apaisant sur la pente douce. Du réconfort en liquide.

Équilibre:
Une très nette coche au-dessus de son homonyme de l’article précédent. En guise de conclusion, je vous rapporte ces paroles que m’a confiées Tiger Woods lors de ma dernière visite à son chalet manitobain:

Trois marmites, grande fête ; trois femmes, tempête.

Note finale: