#408 • Auchentoshan American Oak

Auchentoshan American Oak

40% alc./vol.
Distillerie Auchentoshan, Dalmuir, Lowlands, Écosse

En 2015, Beam Suntory faisait emboîter le pas à sa distillerie des Lowlands, Auchentoshan, quant à ce qui a trait à la mode de plus en plus inexorable du retrait de la mention d’âge sur ses embouteillages. On parle ici d’une expression d’entrée de gamme qui se base sur, outre le fait d’être comme tous les autres de la même marque issue d’une triple distillation, un vieillissement fait entièrement dans des fûts de chêne américain de premier remplissage.

Comme le disait si bien l’écrivain irlandais Oscar Fingal O’Flahertie Wills Wilde, ou simplement Oscar Wilde (1854-1900):

Les chutes du Niagara ne sont jamais que la seconde grosse déception de la lune de miel.

Jaune doré tirant de peine et de misère sur tarte à la citrouille.

Nez:
Vanille, citron et orge quand même plaisante. Je suis agréablement surpris de moins retrouver la poche sale habituelle des lowlands que ce à quoi je m’attendais.

Bouche:
Chêne épicé plutôt discret. Retour de la vanille avec une petite vague de fenouil. Peu de citron et de meringue. Pas top, mais pas horrible non plus.

Finale:
Courte et sèche, sur quelques épices volatiles et un rayon de miel passager.

Équilibre:
Un autre triste NAS, sans plus, mais qui ne se prend pas pour un autre non plus. Plaira possiblement au néophyte, mais le connaisseur ne sera pas rassasié. Au mieux un whisky du mercredi soir.

Note: 1 Stars

#348 • Glenkinchie Distiller’s Edition 1986

43% alc./vol.
Distillerie Glenkinchie, Pencaitland, Écosse

Merci à Pat et André pour cette mini d’une Distiller’s Edition de cette distillerie des Lowlands, voici un rare Glenkinchie Distiller’s Edition 1986…

La distillerie Glenkinchie, faisant partie des Classic Malts of Scotland de Diageo, date de 1837 et est située dans la vallée de la rivière Kinchie, près d’Édimbourg. Produisant des malts généralement légers, elle compte parmi les six distilleries actuellement en opération dans la région des Lowlands.

Comme le disait si bien le cardinal Léger (1904-1991) à sa servante :

Certains lisent parce qu’ils sont trop paresseux pour réfléchir. Le chemin de l’ignorance est pavé de bonnes éditions.

Assez sur le brun henné pour un Lowland, mais ça s’explique par sa finition.

Nez:
Orge fruitée enlacée avec du caramel et des petits raisins secs.

Bouche:
Miel et caramel dansent agréablement ensemble pour le plus grand plaisir de l’orge, avec l’herbe et les fruits des champs qui les regardent.

Finale:
Assez agréable quoique sèche, mais parvient habilement à se marier à certains chocolats.

Équilibre:
S’annonce quand même bien, mais réussit tout de même à s’essouffler à la fin. Je ne le déteste pas du tout, mais son prix élevé lui coûte quelques points.

Note: 2 Stars