#039 • Icons of Arran: the Westie

Arran the Westie

46% alc./vol.
Distillerie Arran, Lochranza, Île d’Arran, Écosse

La Distillerie Arran est en vedette pour le quatrième whisky de la soirée « Whiskies d’ici et d’ailleurs » du 12 mars dernier au Club de Scotch Whisky de Québec. Fondée sur l’Île d’Arran en Écosse, elle a produit entre autres une série de quatre scotchs en édition limitée appelée Icons of Arran. La troisième expression de cette dernière est celle que nous avons dégusté, Arran the Westie.

Ce scotch a été nommé ainsi en l’honneur de Ruaraidh, le West Highland white terrier du gérant de la distillerie, qui selon la légende est le gardien du chai. Ça me rappelle un peu l’histoire de Hachikō, sauf que je suis certain que Richard Gere n’est pas gérant chez Arran.

L’expression a 12 ans d’âge, distillée en 1998, vieillie dans 22 fûts de sherry oloroso et embouteillée en 2011 à tirage limité de 6000 bouteilles. De par sa rareté on voudrait peut-être le garder pour une occasion spéciale, mais comme le disait si bien Maurice Duplessis pour stimuler l’économie:

On n’attache pas son chien avec des saucisses.

Nez:
Floral, orange, citron, très léger, éclipsé même. Un peu d’herbe, graines de lin, vanille. Je cherche le sherry mais il semble avoir décidé de choker le party. Une deuxième visite me fait sentir de la meringue et me rappelle quelque peu le Glenkinchie.

Bouche:
Ample et huileux, très sucré, raisins, tarte au citron et vanille. Chêne grillé et traces de fumée, suivi de chocolat et d’un mélange cannelle-muscade, à moins que ça ne soit de la cardamome? Fascinant.

Finale:
Épices et légère fumée pour commencer, puis s’efface relativement vite sur un fond d’amandes et de raisins secs.

Équilibre:
Très honnête mais tout se passe presque exclusivement dans la bouche. Le reste tombe malheureusement un tantinet à plat. Je cherche encore le sherry. Je soupçonne un second, voire même un troisième remplissage.

Note:

#004 • Isle of Jura Superstition (embouteillage 2009)

Jura Superstition

43% alc./vol.
Distillerie Jura, Île de Jura, Écosse

La distillerie Jura a été fondée en 1810. L’île de Jura mesure 12km de large par 48km de long. Elle comporte une route, un pub, et une distillerie. Sa population est de 188 habitants. D’après moi ils travaillent tous à la distillerie.

Il paraît qu’il est extrêmement difficile de s’y rendre, même avec les moyens d’aujourd’hui. C’est aussi mystérieux que la bouteille.

Nez:
Tourbe, un peu de fumée, voire même du bacon. J’ai l’impression de rentrer à l’intérieur après avoir pelleté l’entrée à -20. Le p’tit jambon d’hiver.

Bouche:
Pas très rond ou syrupeux. Un peu sucré, un peu fumé. Agréable mais sans plus.

Finale:
Épicée et à peine fumée. Longueur moyenne. Malheureusement la fumée part avant l’épice.

Équilibre:
Un peu cher pour ce que c’est, malgré que ça reste un excellent scotch pour se réchauffer après avoir passé une journée de Février à glander dehors, genre au Carnaval.

Note: