#413 • Tomatin 14 ans

46% alc./vol.
Distillerie Tomatin, Inverness, Highlands, Écosse

Outre le Movember et le Thanksgiving américain, Novembre est aussi le mois où a lieu le Festival des Spiritueux du Nouveau Brunswick, endroit où il est aisé d’aller goûter et ramener des trucs qui ne sont pas encore à notre bien-aimée Commission des Liqueurs.

C’est dans une des dernières éditions du festival que j’ai eu l’occasion de goûter tel Kevin Spacey à un beau Tomatin 14 ans.

Ce Tomatin 14 ans est arrivé sur le marché en 2014. Il a été vieilli en fûts de bourbon, mais aussi affiné en fûts de porto afin de lui léguer un petit côté vin fortifié.

Encore une fois, la bouteille étant indisponible pour un photo-shoot, je me suis rabattu sur un cascadeur de la toile.

Comme le disait si bien le docteur Emmett Lathrop « Doc » Brown (1938-):

La route? Là où on va, on n’a pas besoin de route!

Nez:
Jeune et herbeux, vanillé et mielleux. Vire tranquillement sur la vieille poche de hockey des Lowlands.

Bouche:
Frais et fruité. Un petit côté sherry, probablement dû au port cask, ressort ici. Épices et cuir. Réussit quand même bien à nous convaicre de son âge.

Finale:
Épicé et cuiré, on savoure un peu plus son séjour en fût ici.

Équilibre:
Hormis son nez, je dois avouer que j’ai jugé un peu trop vite ce dram. Il se défend bien, mais pas à n’importe quel prix.

Note:

#412 • AnCnoc Rascan

AnCnoc Rascan

46% alc./vol.
Knockdhu Distillery, Knock, Speyside, Écosse

J’ai ici une vieille critique d’un AnCnoc auquel j’ai eu la chance de goûter en SAQ Signature l’an dernier, le Rascan.

Ce AnCnoc fait partie de la nouvelle gamme de Knockdhu, un éventail de whiskies particulièrement tourbés. Ils sont pour la plupart nommés après des outils traditionnels de récolte de tourbe. Dans ce cas-ci, le rascan est un genre de râteau qui servait à enlever une couche d’herbe et de bruyère.

Ce whisky quand même tourbé affiche un contenu de phénols à la hauteur de 11.1ppm et a vieilli dans des ex-fûts de bourbon pour « presqu’une décennie », selon la distillerie.

Comme le disait si bien l’acteur américain Eldred Gregory Peck (1916-2003):

Voulez-vous profiter vraiment de votre jardin ? Mettez des vêtements souples et lâches, un grand chapeau de paille, ayez dans une main un râteau et dans l’autre une boisson glacée. Indiquez ensuite au jardinier la plate-bande qu’il doit bêcher.

Vin blanc vif.

Nez:
Tourbe terreuse et délicieuse. Feu de camp qui boucane en masse, aiguilles de pin sèches qui crépitent. Sel et pierre lavée.

Bouche:
Tourbe, citron et pierre. Sel marin et algues. Miel et pastilles pour la toux.

Finale:
Épicée et longue, sur des notes de chêne et de fumée. Retour des images du feu de camp. Poivre blanc.

Équilibre:
Un autre bon coup du côté des tourbés d’AnCnoc. Les whiskies d’Islay se découvrent tranquillement un adversaire de taille, qui vaut le prix demandé en plus.

Note: