#399 • Teacher’s Highland Cream

Teacher Highland Cream

40% alc./vol.
Produit à Glasgow, Écosse, par Beam Suntory.

Aujourd’hui on craque une bouteille d’un blend bien connu mondialement, ayant scoré 90 dans la Jim Murray Whisky Bible (on sait ce que ça vaut), le Teacher’s Highland Cream.

Teacher’s Highland Cream est une marque de blended Scotch produite à Glasgow par Beam Suntory, qui en tour appartient aux japonais de Suntory Holdings, Osaka, Japon. C’est une marque qui fut déposée en 1884, bien que la bouteille mentionne « est. 1830 ». C’est parce que 1830 représente l’année que les fondateurs de Teacher’s se sont lancés dans la production de whisky plutôt que la date de la création de la marque.

Il est affirmé que le Teacher’s utilise du malt tourbé provenant de la distillerie Ardmore, ainsi que plus de 30 single malts différents, dans diverses proportions. On dit même que la majorité de la production d’Ardmore est destinée à la marque Teacher’s.

Comme le disait si bien l’alpiniste polonais Artur Hajzer (1962-2013):

Si tu ne réussis jamais rien du premier coup, n’essaie pas le saut en parachute.

Teinte dorée un peu dénaturée.

Nez:
Un léger voile d’alcool pas trop agressant révèle une timide céréale au beurre. Les arômes sont tellement fins (ou fades?) qu’il est très difficile de tout déceler. Miel & noix?

Bouche:
Très doux et sucré. Crème au beurre, léger miel, herbe et fleurs. Pastille rouge et blanche, menthe poivrée de Noël.

Finale:
Une traînée de crème et de miel reste sur une planche de chêne trempée dans de l’alcool à friction. La plus voilée des fumées tente une sortie à la tombée du rideau.

Équilibre:
Quand même honnête, surtout pour son prix. Malgré qu’après y avoir goûté, d’appeler ça la « crème des Highlands » c’est pousser un peu le bouchon…

Note:

#383 • Douglas Laing Scallywag

Douglas Laing Scallywag

46% alc./vol.
Douglas Laing, Glasgow, Lowlands, Écosse.

Un p’tit blend pour continuer la semaine?

Établi en 1948, Douglas Laing & Co est un embouteilleur indépendant avec ses racines à Glasgow qui a produit des séries reconnues telles que Provenance, Old Particular, Clan Denny et Big Peat.

La bouteille à laquelle on s’intéresse aujourd’hui est le Scallywag, un assemblage à haute teneur en fûts de xérès provenant entre autres de grandes distilleries comme Glenrothes, Mortlach et Macallan. Couplé à un degré d’alcool de 46%, on est en droit de s’attendre à une recette gagnante.

Comme le disait si bien le marin écossais William McMaster Murdoch, premier officier du Titanic (1873-1912):

Le chien aime passionnément les odeurs fétides. Si le chien est fidèle à l’homme, ça doit être parce que l’homme pue.

Extrêmement vif sur la robe, or étincelant un peu trouble.

Nez:
Belle influence du fût de sherry. Raisins, pruneaux, dattes, chêne et feuille de tabac. Au second nez, la vanille florale et le miel du bourbon cask nous fait agréablement sursauter.

Bouche:
Crème brûlée, vanille, miel, bois, épices, touche de boucane de cuir. Beau poids du xérès sur la langue.

Finale:
Sucre fumé, la céréale fait surface ici, sur une planche de chêne un peu délavée.

Équilibre:
Un blend sacrément bien construit, dans lequel personne ne vole la vedette. Superbe amalgame du bourbon et du xérès.

Note: