#427 • Buffalo Trace Antique Collection William LaRue Weller 2016

Buffalo Trace Antique Collection William LaRue Weller 2016

67.7% alc./vol.
Distillerie Buffalo Trace, Frankfort, Kentucky, États-Unis

On va se gâter aujourd’hui avec un bourbon aussi rare que stellaire, j’ai nommé le Buffalo Trace Antique Collection William LaRue Weller 2016.

Produite chez Buffalo Trace, la série W.L. Weller est une gamme de bourbons contenant un bon apport de blé, chose qu’aurait instauré en 1849 son concepteur éponyme. Le fait de remplacer le seigle par le blé dans ces cas-ci rend le bourbon plus doux et posé. Le William LaRue Weller est un embouteillage annuel rare et exclusif introduit en 2005, toujours présenté à la force du fût.

Comme le disait si bien l’auteur américain de romans, de nouvelles et d’essais de science-fiction Philip Kindred Dick (1928-1982):

Un pessimiste c’est quelqu’un qui regarde des deux côtés avant de traverser une rue à sens unique.

Nez:
Distingué, prunes, dattes et tabac aromatisé rappelant certains vieux sherry casks. Agrumes et caramel brûlé. Aucune trace de son taux d’alcool. Il passe par les arbres. Soyeux.

Bouche:
Doux, caramel, épices aiguisées, maïs en puissance calmé par des notes de cerise et de bois. Enflammé.

Finale:
Pourtant le feu de l’esprit part en fumée aussitôt la gorgée avalée. Bois sec et poussiéreux du fût.

Équilibre:
Une grande bouteille, ne serait-ce que pour la chance de mettre la main sur l’une d’entre-elles. À savourer avec prudence et respect.

Note:

#402 • George Dickel Rye

George Dickel Rye

45% alc./vol.
Distillerie George Dickel, Cascade Hollow, Tennessee, États-Unis

On y va aujourd’hui avec un premier article sur à peu près la seule autre distillerie de Tennessee Whiskey, George Dickel. Mise sur pied en 1877, c’est une autre distillerie qui fait à ce jour partie de l’empire Diageo PLC.

Nous nous attarderons pour commencer à leur Rye Whisky. Fait à noter que contrairement à la grande majorité des américains, George Dickel ont intentionnellement omis le « e » dans le mot « whisky ». Ils disent qu’ils l’écrivent à l’écossaise Parce que selon le fondateur lui-même, les whiskys George Dickel seraient d’aussi grande qualité et aussi doux que les meilleurs scotchs.

Comme le disait si bien l’acteur américain et activiste politique John Charles Carter ou Charlton John Carter, mieux connu sous le nom de Charlton Heston (1923-2008):

Les hommes qui donnent un nom à leur pénis le font parce qu’ils détestent qu’un inconnu prenne 99% des décisions à leur place.

Orange léger, tangerine, un peu diffus.

Nez:
Comme pour tous les rye whiskys, le nez ne ment jamais. Seigle, pommes et vanille, épices et petits fruits rouges. Bois de chêne.

Bouche:
Belle texture veloutée. Fruits des champs, pommes Granny Smith, cannelle, vanille et clou de girofle. Personne ici n’est surpris, mais on aime bien l’ensemble.

Finale:
Chaude, sur les épices du seigle et la planche de chêne presque poussiéreuse.

Équilibre:
Un excellent rye de base de la pyramide. Un scandale de ne pas avoir ça en SAQ, ne serait-ce que pour avoir un autre Tennessee Whiskey que le Jack…

Note: