#307 • Laphroaig QA Cask

40% alc./vol.
Distillerie Laphroaig, Port Ellen, Islay, Écosse

On achève tranquillement ma série duty-free de l’an dernier avec un puissant Laphroaig, le QA Cask.

Le QA Cask est une expression spéciale de la distillerie, vieillie en fût de bourbon au départ, puis transférée ensuite en fûts de chêne blanc américain neufs et fraîchement carbonisés. Ce type de chêne est aussi appelé en latin quercus alba, d’ou le nom de ce whisky.

Selon les gens de Laphroaig, cette seconde maturation servirait à conférer à ce malt des notes de tourbe fumée avec des pointes chaudes de vanille et d’épices. Cette étape varie d’une batch à l’autre en longueur afin de permettre que chaque fût puisse être sélectionné à la main, ce qui paraît-il assure un équilibre précis des saveurs et des arômes.

Comme le disait si bien le célèbre hors-la-loi du Wild West américain William Henry McCarty, peut-être mieux connu sous son surnom Billy the Kid (1859-1881):

Une citation dans un discours, un article ou un livre est comme un fusil dans les mains d’un soldat. Cela parle avec autorité.

Sauvignon blanc, presque transparent.

Nez:
Tourbe médicinale sur belle vanille. Le goudron et l’asphalte nous emmènent par le pneu chauffé pour nous laisser sur une céréale citronnée. Pas de doute, c’est du Laphroaig.

Bouche:
Les sucres cèdent la place à une tourbe herbeuse. La texture et le poids en bouche demeurent toutefois trop légers et diaphanes. Tous les aspects de la distillerie sont là, mais avec un peu de coeur au ventre en moins.

Finale:
Longue, mais avec peu de personnalité. Comme si on voulait me dire que c’est un Laphroaig, mais qu’il ne fallait pas le crier sur tous les toits. Trop douce, malgré que médicinale à souhait.

Équilibre:
Un excellent scotch, mais un Laphroaig loupé, parti en couille.

Note: